Chronique d'un déluge annoncé

Front Cover
Grasset, May 10, 2002 - Literary Criticism - 350 pages
0 Reviews
Cet ouvrage rend compte de l'impéritie des pouvoirs publics face à ce que l'on pourrait appeler « un déluge annoncé », tant la politique agricole intensive, l'aménagement du territoire et les pratiques privées immobilières ont concentré - dans la région du Pays-de-Caux - les conditions d'une multiplication des catastrophes naturelles, quelque unes mortelles. L'étude de Stéphane Cartier explore les arcanes parfois souterraines de la prise de décision au niveau local, dans le cadre juridique de la décentralisation. Au-delà, elle ébauche les conditions politiques et philosophiques d'une nouvelle gestion du risque collectif dans un contexte où les assurances rechignent de plus en plus à prendre en compte les dégâts liés aux catastrophes naturelles... En creux, l'auteur souligne l'inéluctable privatisation des ressources naturelles - ici l'eau. Où l'on observe certaines pratiques abusives comme le « salissement » des eaux à dessein afin de favoriser, par exemple, l'extension du lucratif marché des eaux minérales.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2002)

Né en 1969, Stéphane Cartier, sociologue au CNRS, contribue d'abord aux recherches interdisciplinaires sur les évolutions agricoles (l'agrotourisme, métier de service) et rurales (appartenances locales et environnement en Pays de Bray). Il poursuit actuellement l'étude des formes de solidarité face aux politiques de prévention des risques naturels (séismes, avalanches, incendies de forêt) au sein d'un laboratoire de géophysique à Grenoble, en collaboration avec un laboratoire de sciences politiques (CERAT).

Bibliographic information