Comment Obama a perdu l'Amérique

Front Cover
Editions Denoël - Social Science - 206 pages
0 Reviews
Et si Barack Obama n'était pas réélu en novembre 2012? Vu d'Europe, le scénario paraît improbable : comment les Américains pourraient-ils désavouer un président aussi exaltant, qui a radicalement changé l'image des États-Unis sur le vieux continent? Pourquoi se priver de celui que le monde entier leur envie? Mais pour qui s'aventure au plus profond de l'Amérique, le constat est sans appel : en à peine trois ans, Barack Obama s'est coupé de ceux qui l'avaient porté à la présidence. Étant donné les espoirs considérables qu'il a inspirés, une déception était sans doute inévitable. Mais entre des réformes inabouties, un taux de chômage toujours en hausse, des échecs électoraux, les nombreuses concessions faites à ses adversaires et une personnalité trop réservée, même ses plus fervents admirateurs en viennent à douter, tandis qu'il a déjà perdu les électeurs de gauche. À trop projeter sur la scène politique d'outre-Atlantique leurs propres attentes, les Français en arrivent à se méprendre totalement sur l'action et le bilan du président sortant. Nul mieux qu'un Américain de Paris ne pouvait décrypter pour eux la vie politique aux États-Unis. Au premier rang des supporters de Barack Obama en 2008, Donald Morrison permet de comprendre quel est l'état d'esprit des partisans du président-candidat à quelques mois du scrutin. Au fil de cette enquête politique, menée entre Paris et New York, nourrie des confidences d'insiders de la capitale fédérale aussi bien que du bon sens des Américains moyens de Springfield (Illinois), multipliant les allers-retours entre l'Élysée et la Maison-Blanche, ce sont les rouages les plus méconnus de la démocratie américaine qui sont ici dévoilés.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information