Communication et organisation: perspectives critiques

Front Cover
Thomas Heller, Romain Huët, Bénédicte Vidaillet
Presses Univ. Septentrion, Feb 13, 2013 - Business & Economics - 446 pages
0 Reviews

Les transformations organisationnelles qui accompagnent l'évolution du capitalisme depuis 30 ans donnent une place centrale à la communication. Celle-ci est généralement appréhendée dans une optique descriptive d'étude des organisations, ou comme dispositif au service de la performance. Il existe cependant une tradition de recherche qui l'aborde dans une perspective critique. C'est à cette orientation que cet ouvrage est consacré : Qu'est-ce qu'une recherche critique en communication des organisations ? Quelles catégories de la critique (aliénation, exploitation, domination...) sont convoquées ? Quels sont les fondements théoriques et épistémologiques d'une telle démarche ? Quelles sont les méthodes utilisées ? Sur quels objets portent les travaux ? Et quels en sont les enjeux ? Sur ces thèmes, cet ouvrage a le mérite de réunir pour la première fois, et de faire dialoguer entre eux, plus de trente chercheurs de pays et de disciplines différentes principalement en sciences de l'information et de la communication, sciences de gestion et sociologie. Les orientations de la critique y sont variées : de la critique épistémologique à la critique socio-politique, de la critique d’une organisation particulière à celle du capitalisme, de la nuance prudente à la radicalité « ouvrante »...
Son ambition est d’être une référence ou un repère, d’encourager le débat sur une démarche plus que jamais nécessaire.
Il intéressera un large public : chercheurs, enseignants et étudiants en particulier en gestion, SIC ou sociologie des organisations ; acteurs impliqués dans le fonctionnement des organisations (syndicalistes, DRH, communicants...).

 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

acteurs activités afin analyse approches critiques associations aujourd’hui biopolitique Boltanski c’est cadre capitalisme capitalisme cognitif Castoriadis chercheurs Chiapello coaching cognitif collective communication des organisations communication organisationnelle communicationnelle concept contexte culture culture d'entreprise culturel d’abord d’action d’autres d’être d’une définition développement dimension discours dispositifs dynamiques économique enfin enjeux entreprises environnementale épistémologique éthique figure fin fonction RH formation forme Framatome gestionnaires groupe Groupe Caisse d'Épargne idéologique institutionnelle institutions l’activité l’analyse l’approche l’entreprise l’espace l’idée l’information l’objet l’on l’organisation logiques management managériale managers marketing médias médiation modèle n’est normes objets performance perspective politique pragmatique pratiques de gestion praxis processus production professionnalisation professionnel profit prospective publique qu’elle qu’il qu’on qu’un question rationalité réalisation recherche reconnaissance réflexion réification relations réseaux RI—I s’agit s’appuie s’est salariés sation Schneider sciences scientifique sémiotique sens signifie sociale société sociologie sociologie pragmatique stratégie subjectivité symbolique système techniques technologies Télémécanique téléopérateur Téléperformance théorie critique théorique travail universitaire Université valeurs

About the author (2013)

Docteur en Sciences de l'Information et de la Communication, Thomas Heller est chercheur au GERIICO (Groupe d’Etudes et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication) et maître de conférences à l’université de Lille 3 (Infocom). Ses recherches portent sur les rapports de la communication au gouvernement des salariés et sur les représentations filmiques du monde du travail.

Maitre de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'Université Européenne de Bretagne, Romain Huët est chercheur au PREFIC'S (Pluriliguismes, Représentations, Expressions Francophones, - Information, Communication, Sociolinguistique EA 4246). Ses recherches portent sur la souffrance sociale, particulièrement dans le monde du travail. Son but est de construire la "souffrance sociale" en tant que catégorie critique. Il a publié "La fabrique de l'éthique" (CNRS Editions 2012) et dirige actuellement un vaste projet de recherche sur la souffrance en lien avec une association de prévention contre le suicide.

Diplômée de l'ESSEC et docteur en gestion, Bénédicte Vidaillet est chercheur au LEM (Lille Economie et Management) et maître de conférences à l’Université de Lille 1 où elle enseigne les théories critiques du management, les émotions en contexte de travail et la psychosociologie des organisations. Ses recherches portent sur la subjectivité au travail, les approches critiques des organisations et les pédagogies critiques en management. Son livre Les ravages de l’envie au travail (Eyrolles, 2006) a été traduit en plusieurs langues. Le suivant, Evaluez-moi ! – L’évaluation au travail : ressorts d’une fascination (Seuil, 2013), aborde l’évaluation dans une perspective critique.

Bibliographic information