Correspondance de Guillaume le taciturne, suivie de pièces inédites sur l'assassinat de ce prince, publ. par m. Gachard

Front Cover
1854
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - Registres des états généraux, aux Archives de La Haye.) (') Relation des événements de 1577 et 1578, par un contemporain, conservée aux Archives de Lille. J'ai donné l'analyse de cette curieuse relation dans mon Rapport à M. le ministre de l'intérieur sur diverses séries de documents concernant l'histoire de la Belgique, qui sont conservées dans les Archives de l'ancienne chambre des comptes de Flandre,
Page cxlviii - Chascune province, dit-il, a » son conseil, et presque chascune ville ; chascun païs » ses forces et son argent, tellement que ce qui seroit » beaucoup à tous est peu à chascun. Il est vray qu'on » a ordonné un conseil, mais qui n'a aucune puissance; >• et là où il n'ya point
Page vii - p. 202. Plus tard, M. Emile CACHET, chef du bureau paléographique, en a publié le texte même dans les Bulletins de la commission royale d'histoire, 2 e série, t. V,
Page lxxii - des nobles, une vive irritation se déclara contre eux, mais surtout contre le duc d'Arschol, qui les avait inspirés. Il y avait alors à Gand deux hommes qui exerçaient sur le peuple de celte grande cité une influence toutepuissante : c'étaient Jean Van Hcmbyze
Page cxix - du glaive, et attire les cœurs par des moyens plus » doux Aussi je ne comprends pas les motifs de » certaines commissions que vous donnez,
Page x - wae.gen. Aussitôt qu'ils surent son arrivée à Anvers, les états généraux lui envoyèrent les abbés de Villers et de Maroilles, le sénéchal de Hainaut et les seigneurs de Fresin
Page 99 - et meurtres de quelques altérez wallons, sy je voyoye ma présence y pouvoyr servir de quelque chose plus qu'icy : joinct que je n'ay que trop de raisons pour quoy je ne me doibs ne veux enfoncer trop avant en ce différent, lequel, à mon
Page xxxiv - la vraisemblance historique, qu'au fond de son âme, il se réjouit des nouvelles exigences des états. Ne justifiaient-elles pas tout ce qu'il avait écrit au Roi sur l'esprit de révolte dont ils étaient animés? Ne l'autorisaient-elles pas à rompre avec eux? et ne
Page xli - ces derniers jours aux estais généraulx des Païs-Bas, de la • part des xviij des nations de la ville de Bruxelles. » (•) Les métiers de Bruxelles étaient répartis en neuf nations, qui formaient le troisième membre de la ville. Chacune de ces
Page 92 - octobre, par le S r de Launay, si c'était de leur consentement que le duc Casimir était allé en Flandre, annonçant, dans le cas contraire, l'intention de s'y opposer par les armes. Les états lui répondirent, le 16, qu'ils étaient étrangers

Bibliographic information