Cours d'instruction réligieuse, ou, Exposition complète de la doctrine catholique, Volume 3

Front Cover
Jacques Lecoffre, 1875 - Catechetics
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 104 - Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.
Page 337 - Les fournitures de subsistances faites au débiteur et à sa famille; savoir, pendant les six derniers mois, par les...
Page 455 - Et il est bien vrai que quand l'homme meurt il est guéri de la lèpre du corps; mais quand l'homme qui a fait le péché mortel meurt, il ne sait pas ni n'est certain qu'il ait eu tel repentir que Dieu lui ait pardonné.
Page 217 - ... que la volonté du peuple, manifestée par ce qu'ils appellent l'opinion publique ou de telle autre manière, constitue la loi suprême indépendante de tout droit divin et humain ; et que dans l'ordre politique les faits accomplis, par cela même qu'ils sont accomplis, ont la valeur du droit.
Page 283 - Je sais bien que vous ne serez pas déshonoré devant les hommes en y allant; mais comptez-vous pour rien de vous déshonorer devant Dieu? Pensez-vous vous-même, que les hommes ne trouvassent pas étrange de vous voir à votre âge pratiquer des maximes si différentes des miennes?
Page 249 - Les soussignés font, par le présent écrit, déclaration publique et protestation solennelle de refuser toutes sortes d'appels et de ne se battre jamais en duel pour quelque cause que ce puisse être, et de rendre toute sorte de...
Page 302 - Croissez et multipliez-vous; remplissez la terre, et vous l'assujettissez, et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tous les animaux qui se meuvent sur la terre.
Page 285 - Qui saurait connoîlre ce que c'est en l'homme qu'un certain fonds de joie sensuelle , et je ne sais quelle disposition inquiète et vague au plaisir des sens qui ne tend à rien et qui tend à tout , connoîtroit la source secrète des plus grands péchés. C'est ce que sentoit saint Augustin au commencement de sa jeunesse emportée, lorsqu'il disoit : « Je n'aimois pas encore ; mais j'aimois à aimer...
Page 398 - Si vous voulez être parfait, allez, vendez tout ce que vous avez et donnez-le aux pauvres, et vous aurez un trésor dans le ciel, » il se les appliqua à lui-même.
Page 285 - Le spectacle saisit les yeux ; les tendres discours, les chants passionnés, pénètrent le cœur et les oreilles. Quelquefois la corruption vient à grands flots : quelquefois elle s'insinue comme goutte à goutte : à la fin, on n'en est pas moins submergé. On a le mal dans le sang et dans les entrailles avant qu'il n'éclate par la fièvre.

Bibliographic information