Cours de machines à vapeur, appliquées à la navigation à l'usage des mécaniciens de la marine militaire et de la marine marchande. Première partie: Examen au grade de quartiermaître mécanicien d'après le programme officiel de 1860

Front Cover
E. Lacroix, 1861 - 344 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Phénomènes physiques
9
Loi physique
10
Attraction terrestre
11
Propriétés générales des corps
12
De linertie 14 Flexion 13 Ténacité
13
Ductilité
16
Malléabilité
17
Dureté
18
Trempe
19
Des forces et de leur nature
20
Différentes espèces de forces
21
Mesure des forces
22
Puissances et résistances
23
Travail mécanique
24
Unité de travail kilogrammètre
25
Forces motrices
26
Chevalvapeur
27
Pesanteur de lair Atmosphère
28
Pression atmosphérique
29
Vide
30
Vide dans les machines à vapeur
31
Calorique
32
Transmission de la chaleur
33
Dilatation et contraction des corps
34
3o Température Thermomètre 36 Propriétés générales de la chaleur
36
Définition de la vapeur
37
Différents états de la vapeur
38
Sa force élastique
39
Pression de la vapeur
40
Mesure de la pression de la vapeur
41
Calorie
42
Chaleur spécifique
43
Ebuliition
44
Vaporisation
45
Chaleur latente et chaleur totale de vaporisation
46
Vitesse de la formation de
47
Evaporation
48
Vaporisation en vase clos
49
Quantité deau pour produire un chevalvapeur
50
Condensation
51
Condensation par contact
52
Condensation par compression
53
Chaleur abandonnée pendant
54
Paragraphes Paragraphes
55
Prisonniers nielles
65
Paragraphes
102
Eau de
108
Perle de chaleur par les extrac
114
Extraction au mouillage
120
Des houilles
126
COMBUSTION SPONTANÉE page 08
138
Moyens dactiver lallumage
144
Remplacer un barreau de grille
150
Paragraphes
156
Ridage ou tenue solide
162
à condensation
168
17b Machine à bielle directe
176
Position des machines dans
182
DF S MASTICS ET DE LA CONFECTION
183
Forme des plaques de fondation
188
DES JOINTS paye
190
Fixation des bâtis
194
Parties composantes des cylindres
200
Paragraphes
206
DES PISTONS A VAPEUR page 105
212
Inconvénients des garnitures
218
Excentrique
250
Position relative du taquet et
256
létain page
260
POMPES A AIR page 126
262
DES ALLIAGES POUR SOUDURE page
268
Établissement du condenseur
270
Fuites au condenseur
271
Accessoires du condenseur
272
Avaries de linjection
273
Obstruction des crépines dinjec tion
274
Inconvénients de laisser linjec tion ouverte au mouillage
275
Injection supplémentaire
276
Clapets de condenseur
277
Clapets en caoutchouc
278
Soupape de purge et reniflard
279
Indicateurs du vide
280
Baromètre à mercure
281
Baromètre métallique
282
BACHE ET TUYAU DE DÉCHARGE page 137
283
Volume de la bâche et avaries
284
Absence des clapets de bâche
285
286 Tuyau de trop plein des bâches
286
Description du tuyau de tropplein
287
Tuyau de tropplein audessous de la flottaison
288
Vanne et soupape des diaphragmes
289
APPAREILS DALIMENTATION page 141
290
Position des pompes alimentaires
291
Jeu des pompes alimentaires
292
Appareil Giffard
293
Pompe à bras ou à quatre fins
294
Mouvement de la pompe à quatre fins
295
Récipient dair des pompes
296
Inconvénient de pomper leau de la cale avec les alimentations supplémenlaires
297
Petitcheval
298
Descriplion de la pompe du petit cheval
299
Petitcheval du système Tenn
300
Bielle
301
Emmanchement à chappe
302
Emmanchement à palier
303
Bielle à fourche
304
De larbre de couche
305
Arbre de couche des appareils à hélice de grande puissance
306
Conjugaison de deux machines sur un même arbre
307
Arbre intermédiaire des machines à roues
308
Arbres extérieurs
309
Ligne darbres
310
Manivelles des arbres de couche et doubles manivelles
311
Des paliers des arbres 313 Paliers des arbres des machines à hélice
313
Paliers à bride
314
Paliers à chapeau 316 Frottement des arbres de couche sur les coussinets des paliers
316
Frottement sur antifriclion
317
Frottement sur bois de gaïac
318
ROUES A AUBES page 154
319
Action des roues à aubes leur recul
320
Contre daction des aubes
321
Obliquité des aubes
322
Roues à pales mobiles
323
Paragraphes
324
Remplacement dune tôle Tableau I Tension de la vapeur
325
Manœuvre des aubes pour le
330
condensation
336
Cas où le quartiermattre est chef
341
Pas constant et pas variable
342
De lacier
343
Leviers et pinces
344

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 15 - La chaleur spécifique d'un corps est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de l degré centigrade la température de l kilogramme de ce corps.
Page 13 - ... des corps, de l'état solide à l'état liquide, et de l'état liquide à l'état de vapeur.
Page 11 - ... fois moins que l'eau distillée. Ce poids diminue à mesure qu'on s'élève au-dessus de la surface, de la terre, de telle sorte qu'un litre d'air, pris à une hauteur de 3000 m.
Page 223 - A et .5, pris successivement pour centre , et avec une ouverture de compas plus grande que la moitié de AB , on...
Page 285 - Pour calculer la puissance de cette machine, il suffit de savoir que dans le cric simple la puissance est à la résistance comme le rayon du pignon est au...
Page 15 - Pour mesurer les quantités de rlinlcur, absorbées ou dégagées dans les variations de température d'un corps quelconque, il est donc essentiel de connaître la chaleur spécifique de ce corps. Chaleur spécifique. — La chaleur spécifique d'un corps est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de lu centigrade la température...
Page 17 - A 100°, l'ébullition se manifeste dans la masse liquide, et se continue jusqu'à la complète vaporisation si le vase contenant est découvert à l'air libre, ou si la vapeur s'en écoule en quantité proportionnelle à la quantité formée. L'eau se transforme en vapeur à 100° seulement, parce qu'alors la vapeur a assez de force élastique pour vaincre la pression atmosphérique, et l'on dit que sa pression est alors de une atmosphère.
Page 51 - Si l'on met, dit-il, de l'eau dans une chaudière d'essai et qu'on la soumette à l'action d'une haute température , l'eau ne tardera pas à bouillir avec force et à donner des torrents de vapeur ; si l'alimentation est négligée par une cause quelconque et que la chaudière vienne à rougir, l'eau que l'on...
Page 224 - CM, puis on fait glisser l'équerre le long de la règle jusqu'à ce que l'hypoténuse passe par le point A; ]a droite AD' sera parallèle à CD ; car les angles correspondants DCM, AC'M sont égaux.
Page 65 - Les briquettes devront s'allumer facilement et brûler avec une flamme vive et claire, sans se désagréger au feu, et en ne produisant qu'une fumée grise et légère.

Bibliographic information