Cours de philosophie. Introduction à l'histoire de la philosophie

Couverture
1828
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - Mais là encore il faut être du parti du vainqueur, car c'est toujours celui de la meilleure cause, celui de la civilisation et de l'humanité, celui du présent et de l'avenir, tandis que le parti du vaincu est toujours celui du passé. Le grand homme vaincu est un grand homme déplacé dans son temps ; son triomphe eût arrêté la marche du monde, il faut donc applaudir à sa défaite puisqu'elle a été utile, puisque avec ses grandes qualités, ses vertus et son génie, il marchait à rebours...
Page xlviii - A quelles conditions , en effet, se rend-on compte? A une seule : c'est de décomposer ce dont on veut se rendre compte ; c'est de le transformer en pures conceptions que l'esprit examine ensuite, et sur la vérité ou la fausseté desquelles il prononce. Ainsi, à l'enthousiasme et à la foi succède la réflexion. Or, si l'enthousiasme et la foi ont pour langue naturelle la poésie et s'exhalent en hymnes , la réflexion a pour instrument la dialectique; et nous voilà, Messieurs , dans un tout...
Page lxxxvi - L'été dernier, à cette même place, vous avez entendu leur éloquent interprète caractériser le génie de Descartes, à la fois homme du monde et de la science : « net, ferme, résolu, assez téméraire, « pensant dans son cabinet avec la même intrépidité « qu'il se battait sous les murs de Prague; » ayant goût au mouvement de la vie comme à l'activité de la pensée.
Page 81 - ... avec ce qu'elle a de plus précieux, son estime. Il faut donc aimer la gloire,. parce que c'est aimer les grandes choses, les longs travaux, les services effectifs rendus à la patrie et à l'humanité en tout genre ; et il faut dédaigner la réputation, les succès d'un jour, et les petits moyens qui y conduisent ; il faut songer à faire, à beaucoup faire, à bien faire...
Page 23 - Étant ainsi éliminées les deux mauvaises solutions, qui consistent à adopter l'un ou l'autre de ces systemes ou à se tourmenter pour en chercher un nouveau qui ne serait que l'un ou l'autre plus ou moins modifié, on arrive, par voie de dégagement, à la seule solution qui reste, savoir, l'union des contraires, l'abandon de tous les côtés exclusifs, par lesquels les deux systèmes se repoussent; l'adoption de toutes les vérités qu'ils renferment, et par lesquelles ils se sont établis dans...
Page xlvii - La foi s'attache aux symboles; elle y contemple ce qui n'y est pas, ou du moins ce qui n'y est que d'une manière indirecte et détournée : c'est là précisément la grandeur de la foi , de reconnaître Dieu dans ce qui visiblement ne le contient pas. Mais l'enthousiasme et la foi ne sont pas, ne peuvent pas être les derniers degrés du développement de l'intelligence humaine.
Page 56 - ... connaît pas, elle n'en peut pas connaître d'autre. De là, Messieurs, non pas seulement , comme je l'ai dit dans la dernière leçon , la possibilité , mais la nécessité de l'erreur. Qu'est-ce donc que l'erreur? Un des éléments de la pensée considéré exclusivement , et pris pour la pensée tout entière. L'erreur n'est pas autre chose qu'une vérité incomplète , convertie en une vérité absolue. Il n'ya pas d'autre erreur possible. En effet, il n'est pas au pouvoir de la pensée...
Page 44 - ... de l'essence divine passent dans le monde et reviennent dans la conscience de l'homme , jugez du haut rang de l'homme dans la création, et par conséquent de la psychologie dans la science. L'homme est un univers en abrégé : la psychologie est la science universelle concentrée. La psychologie contient et réfléchit tout, et ce qui est de Dieu, et ce qui est du monde, sous l'angle précis et déterminé de la conscience; tout y est à l'étroit, mais tout y est. Dans la conscience, il ya...
Page 19 - Tâchez de vous surprendre pensant sans l'avoir voulu, vous vous retrouvez ainsi au point de départ de l'intelligence ; et là vous pouvez aujourd'hui observer avec plus ou moins de précision ce qui se passa et dut se passer nécessairement dans le premier fait de votre intelligence, dans ce temps qui n'est plus et ne peut plus revenir. Penser, c'est affirmer-, la première affirmation dans laquelle n'est point intervenue la volonté, ni par conséquent...
Page 81 - Messieurs, et non à paraître ; car, règle infaillible, tout ce qui paraît sans être bientôt disparaît ; mais tout ce qui est , par la vertu de sa nature, paraît tôt ou tard. La gloire est presque toujours contemporaine; mais il n'ya jamais un grand intervalle entre le tombeau d'un grand homme et la gloire.

Informations bibliographiques