Croisière en Méditerranée 2012 (avec cartes, photos + avis des lecteurs)

Front Cover
Petit Futé, Jun 21, 2012 - Travel
0 Reviews
Mediterraneum ou Internum Mare signifie en latin « mer située au milieu des terres », et à l’exception de l’ouverture du Détroit de Gibraltar vers l’Atlantique et du Canal de Suez sur la mer Rouge, cette mer mythique est entourée de toutes parts, par le bloc européen, le bloc asiatique et le bloc africain. Au centre de grandes civilisations, celle que l’on surnomme la Grande Bleue est très tôt devenue un centre de tourisme renommé pour sa beauté, sa cuisine et son histoire, et l’on s’y presse aujourd'hui plus que jamais puisque le bassin méditerranéen regroupe près d’un tiers du tourisme mondial. Dès la fin du XIXe siècle, le phénomène des croisières en Méditerranée s’impose et passionne les voyageurs. De la riviera italienne à la Côte d’Azur, en passant par les îles grecques, et en s’arrêtant aussi en Turquie et en Egypte, les plus belles routes maritimes sont en Méditerranée, la preuve avec cette toute première édition de la collection "croisières" du Petit Futé.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

Fondée à Paris par Harold L. Humes, Peter Matthiessen et George Plimpton en 1953, The Paris Review s’est assignée une mission éditoriale simple : « Cher lecteur – écrit William Styron dans une lettre inaugurale –je pense que The Paris Review devrait accueillir différents types de personnes entre ses pages : les bons écrivains et les bons poètes, d’autres moins prononcés. Tant qu’ils sont bons. » Décennie après décennie, la revue a contribué à faire connaître les écrivains importants du moment : Adrienne Rich, de même que Beckett, Philip Roth, V.S. Naipaul, T. Coraghessan Boyle, Mona Simpson, Edward P. Jones, et Rick Moody y ont publié leurs premiers textes. En plus de mettre l’accent sur le processus créatif, les fondateurs de la revue ont trouvé une autre alternative à la critique, à savoir laisser les auteurs parler eux-mêmes de leur travail. Leurs réponses constituent certains des autoportraits les plus révélateurs de l’histoire littéraire.

Bibliographic information