Curiosités de l'histoire de France, Volume 2

Voorkant
A. Delahays, 1858 - 385 pagina's
 

Overige edities - Alles bekijken

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 109 - Catholicon d'Espagne est une drogue qui prend les gens par le nez; et ce n'est pas sans cause que les autres nations nous appellent Caillettes, puisque, comme pauvres cailles coiffées et trop crédules, les Prédicateurs et...
Pagina 268 - Liste des noms des ci-devant Nobles de race, robins, prélats, financiers, intrigants, et de tous les aspirants à la noblesse ou escrocs d'icelle, avec des notes sur leurs familles.
Pagina 372 - Malheur à toute âme sensible qui ne sent pas le frémissement de la fièvre en le lisant ! Son cure-dent grave pour l'immortalité...
Pagina 340 - J'ai sacrifié ma jeunesse, ma fortune, ma vie, à combler d'honneurs et de richesses ma nation en Asie. De malheureux amis, de trop faibles parents, des citoyens vertueux ont consacré tous leurs biens pour faire réussir mes projets. Ils sont maintenant dans la misère. Je me soumets à toutes les formes judiciaires, je demande, comme le dernier des créanciers, ce qui m'est dû.
Pagina 106 - Que prétendez vous par ces belles conquestes ? Quelle sera la fin de tant de travaulx et traverses ? — Ce sera (dist Picrochole) que, nous retournez, repouserons à noz aises.
Pagina 172 - Maréchal , son premier chirurgien , avec l'assistance et les cérémonies accoutumées, on lui trouva toutes les parties si entières, si saines et tout si parfaitement conformé, qu'on jugea qu'il aurait vécu plus d'un siècle sans les fautes dont il a été parlé qui lui mirent la gangrène dans le sang. On lui trouva aussi la capacité de l'estomac et des intestins double au moins des hommes de sa taille, ce qui est fort extraordinaire, et ce qui était cause qu'il était si grand mangeur et...
Pagina 360 - Nouveau Testament, au moyen d'une plume faite d'os de poisson et trempée dans un mélange de vin, de sucre et de noir de fumée, il tapissa de ses sonnets, de ses rondeaux et de ses madrigaux, les murs de toutes les chambres de la Bastille. Ce fut lui qui inventa la manière de parler du bâton, pour communiquer avec les détenus des chambres voisines, mystérieux langage que la tradition de la Bastille conserva fidèlement parmi les prisonniers. Ce langage se transmettait en frappant la muraille...
Pagina 132 - M. le mareschal le vint voir à son logis de la poste où il avoit esté plusieurs fois, et avoit bien veu, espié et recognu son cabinet où il mettoit sa vaisselle d'argent (car il en avoit, le gallant ! force...
Pagina 66 - Ier ordonne à Jean du Val, trésorier de son épargne, « de payer comptant à Cécile de Viefville, Dame des filles de joie suivant la cour, la somme de 45 livres tournois, faisant la valeur de 20 escus d'or, à 45 sols la pièce ; dont il lui fait don, tant pour elle que pour les autres femmes et filles de sa vacation, à despartir entre elles ainsi qu'elles adviseront, et ce, pour le droit du moys de may dernier passé, ainsi qu'il est accoustumé faire de toute ancienneté, a Nous ne sommes...
Pagina 374 - Je tribunal de sang n'avait pas réclamé chaque jour sa provision de victimes ! Roucher, l'auteur du poème des Mois, quoique incarcéré à Sainte-Pélagie, continuait l'éducation de ses enfants par correspondance, poursuivait l'achèvement de ses ouvrages commencés, traduisait Virgile en vers, et' classait un herbier avec les plantes que sa fille lui choisissait au jardin du Muséum. Ces fleurs, ces feuillages, apportaient comme un parfum de liberté dans sa prison. Il contemplait mélancoliquement...

Bibliografische gegevens