La paysane pervertie, ou les dangers de la ville;: histoire d'Ursule R**, soeur d'Edmond, le paysan, mise au jour d'après les véritables lettres des personages, Volumes 1-2

Front Cover
La Veuve Duchesne, 1785 - 1029 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 95 - ... Parangon ne peut céder, il faut qu'Edmond la viole. Restif ne tente nullement d'excuser sa frénésie; elle est sensualité toute brutale, et la sensibilité n'a pas à se mêler à ces choses-là. Encore moins la philosophie : « En vérité, dit-on à Edmond comme on aurait dû dire à Saint-Preux, tu n'es qu'un grand enfant. Ce qui ne veut pas dire que tu manques d'esprit; au contraire, tu en as beaucoup; mais il te manque du génie, pour embrasser l'ensemble d'un projet. » (II, 75.) En...
Page 203 - ... cela, quand le garçon vient ici faire l'amour, il commence à se mettre en veste ou en chemise, et travaille comme quatre à nous aider; l'autre jour, en moins de deux heures, il nettoya le toit aux moutons, où il y avait bien trente voitures d'engrais, et en quittant, il refusa un verre de vin que notre bonne mère lui portait. Pendant ce temps-là, Brigitte, qui travaille toujours assez, se tuait à tout ranger; car pour donner dans la vue de son amoureux, elle ne veut pas des ouvrages tranquilles;...
Page 220 - J'ai ma coquetterie, mon cher, tout comme j'ai ma philosophie. Je compose de mes petites qualités, de mes petits défauts, un Moi dont je suis tout à fait content.
Page 203 - ... ménagère; et il plaît à sa maîtresse parce qu'il est infatigable au travail, sobre et presque avare; d'après cela, •quand le garçon vient ici faire l'amour, il commence à se mettre en veste ou en chemise, et travaille comme quatre à nous aider; l'autre jour, en moins de deux heures, il nettoya le toit aux moutons, où il y avait bien trente voitures d'engrais, et en quittant, il refusa un verre de vin que notre bonne mère lui portait. Pendant ce temps-là, Brigitte, qui travaille...
Page 202 - ... qu'elles ne laisseront pas de vous intéresser par la bonté que vous avez de bien interpréter ce que j'écris, et aussi par les choses en elles-mêmes : c'est qu'il s'agit de notre sœur Brigitte qui est recherchée en mariage par un bon et honnête garçon, J. Marsigny, que vous connaissez. Mais je vous avouerai, ma chère sœur, que malgré la mode du pays qui n'est pas galante, je n'ai jamais vu de pareilles amours, et votre frère aîné en rit quelquefois lui-même. Brigitte est bonne,...
Page 24 - Rn vérité, j'y mourrais plutôt fille que de me voir faire la cour comme la font nos Patauds, même ceux qui veulent faire les polis...
Page 203 - A sa maîtresse, pas un mot; mais à mes sœurs et à moi, c'est toujours quelque politesse à sa manière; il nous ôte tout des mains pour nous empêcher de le porter, et nous repousse, si fort que l'autre jour Christine manqua d'en tomber, en nous disant — Otez-vous de là, vous n'auriez pas seulement la force de porter une paille, voyezmoi! Quant à sa maîtresse, il la verrait plier sous le faix qu'il n'y mettrait pas la main, et il nous dit d'un air de vanlerie.
Page 4 - Je reprends, dit-il, un titre qui m'appartient. On a prétendu traiter ce sujet, d'imagination, mais la vérité que j'avais par-devers moi est bien au-dessus d'une fiction mal digérée. Au reste, je ne me plains pas du faible imitateur, qui, me croyant auteur des Lettres du Paysan perverti, a voulu brocher une Paysanne, comme il s'est figuré que j'avais composé le Paysan perverti. Loin de là I je voudrais qu'il eût mieux réussi ; on aurait eu le plaisir de comparer le vrai avec le beau vraisemblable......
Page 96 - ... le savez. Nous sommes arrivées de grand jour au Port SaintPaul. Je suis descendue la première, plus hardiment que je n'aurais cru. La bonne dame Canon a eu peur en me voyant aller si résolument, et elle s'est écriée : « Prenez garde, Ursule I » Ce qui m'a fait frissonner je ne sais pourquoi.
Page 97 - L'homme s'est mis entre elle et nous. Elle nous a encore rappelées, suffoquée de colère, et elle l'a menac" de le faire arrêter. Il lui a ri au nez : effectivement, elle avait un air si comique que Fanchette a éclaté; je me pinçais, moi, pour m'empêcher de rire.

Bibliographic information