Daniel Prévost, Les Pensées

Front Cover
Le Cherche Midi, Jul 12, 2012 - Fiction - 63 pages
0 Reviews

Quand le bon mot prévaut !

" Entre un être humain et moi, il n'y a pas une grande différence " affirme Daniel Prévost. C'est faux : Prévost, lui, possède un humour très nettement au-dessus du niveau de l'homme normal. De plus, il professe une philosophie d'une exceptionnelle profondeur : " Le temps passe et les œufs durent ". Cela donne à réfléchir. Non content d'être philosophe, Prévost est aussi sociologue, et des plus dérangeants : " Mille cinq cents oies du Périgord ont entamé une grève de la faim à quelques jours de Noël. On ignore encore les causes d'une telle décision. " On est pris de vertige métaphysique !

Tel est Daniel Prévost, penseur-étoile, funambule du rire en cascade, une cascade qui grince, il faut le préciser. Or une cascade qui grince est, par essence, un phénomène très rare, tout comme l'humour de Daniel Prévost.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Né de père algérien inconnu, Daniel Prévost n'apprend que tard ses origines kabyles, dont il s'est d'ailleurs inspiré pour certains de ses écrits. Entre-temps il se forge une personnalité unique. Tout commence au Centre d'art dramatique de la rue Blanche, où il reçoit le Prix de comédie, belle récompense pour entamer une carrière de choc ! Ses prestations burlesques suscitent déjà quelque admiration et pas des moindres : Jean Yanne le remarque et décide de l'embaucher sur RTL. Ses talents, il les exhibe également sur les ondes hertziennes, dans Le Petit Rapporteur de Jacques Martin.

En 1972, année charnière, Daniel Prévost débute au cinéma avec l'appui de son acolyte Jean Yanne, dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ou Moi y en a vouloir des sous. Loin de se cantonner à des rôles de trublion, et s'essaie à des projets plus dramatiques tels Uranus ou Le Colonel Chabert. Cynique infatigable, il ne laisse guère indifférent. Qui ne se souvient pas de ses prestations dans La Vérité si je mens 2 ou Le Dîner de cons, grâce auquel il obtient d'ailleurs le César du meilleur second rôle masculin ?

Passionné et tenace, il enchaîne films et spectacles, comme Pas sur la bouche (2003) , La Maison du bonheur (de Danny Boon) , ou encore son World Tour 2006, durant lequel il s'offre un dialogue... avec lui même ! Daniel Prévost s'est forgé une place de choix dans l'univers du cinéma français, cultivant un humour pince-sans-rire aussi absurde que drôle.

Bibliographic information