De l'éducation: suivi Des conseils aux jeunes filles, d'un théâtre pour les jeunes personnes et de quelques essais de morale

Front Cover
Baudouin frères, 1824 - Education - 453 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xv - Il est honteux mais ordinaire de voir des » femmes, qui ont de l'esprit et de la politesse, ne » savoir pas bien prononcer ce qu'elles lisent » Elles manquent encore plus grossièrement pour » l'orthographe ou pour la manière de lier les lettres » en écrivant : au moins, accoutumez-les à faire » leurs lignes droites , à rendre leur caractère net » et lisible...
Page 92 - raison, répondit froidement la mouche; on a toujours tort de s'approcher d'une nation aussi fougueuse que la vôtre—Rien n'est plus sage que nous, dit l'abeille; nous seules avons des lois et une république bien policée : nous ne cueillons que des fleurs odoriférantes , nous ne faisons que du miel délicieux qui égale le nectar.
Page 92 - de ma présence, vilaine mouche importune, qui ne fais que bourdonner et chercher ta vie sur les ordures. — Nous vivons comme nous pouvons, répondit la mouche; la pauvreté n'est pas un vice, mais la colère en est un grand. Vous faites du miel qui est doux, mais votre cœur est toujours amer;
Page 157 - ordinaires : on met tout le plaisir d'un côté, et tout l'ennui de l'autre ; tout l'ennui dans l'étude, tout le plaisir dans les divertissemens. Que peut faire un enfant, sinon supporter impatiemment cette règle, et courir ardemment après les jeux? * Tâchons donc de changer cet ordre : rendons l'étude agréable ; cachons-la sous l'apparence de la liberté et du plaisir ; souffrons que les
Page 174 - régenter plusieurs esprits de si diverses mesures et formes, ce n'est pas merveille, si en tout un peuple d'enfants ils en rencontrent à peine deux ou trois qui rapportent quelque iuste fruict de leur discipline. Qu'il ne luy demande pas seulement compte des mots de sa leçon , mais du sens et de la substance, et qu'il juge du proufit qu'il aura faict, non par le
Page 155 - ou quelque jeu, afin que leur esprit se mette au large, puis ramenons-les doucement au but : une régularité trop exacte pour exiger d'eux des études sans interruption leur nuit beaucoup. Souvent ceux qui les gouvernent affectent cette régularité, parce qu'elle leur est plus commode qu'une sujétion continuelle à profiter de tous les momens.
Page 93 - ■vous êtes sages dans vos lois, mais emportées dans votre conduite. Votre colère, qui pique vos ennemis, vous donne la mort, et votre folle cruauté vous fait plus de mal qu'à personne. Il vaut mieux avoir des qualités moins éclatantes avec plus de modération.
Page 172 - ie vouldrois aussi qu'on feust soingneux de luy choisir un conducteur qui eust plustost la teste bien faicte que bien pleine, et qu'on y requist touts les deux, mais plus les mœurs et l'entendement que la science, et qu'il se conduisist en sa charge d'une nouvelle manière. On ne cesse de criailler a nos aureilles, comme qui verseroit dans un entonnoir; et
Page 122 - qui ne se deffend point; et à gentillesse, quand il le veoid affiner son compagnon par quelque malicieuse desloyauté et tromperie. Ce sont pourtant les vrayes semences et racines de la cruauté, de la tyrannie, de la trahison : elles se germent là, et s'eslevent aprez gaillardement et proufitent à force entre les mains de la coustume, et est une
Page 195 - goût, ni l'estime; tout ce qui est sérieux lui paraît triste, tout ce qui demande une attention suivie la fatigue : la pente aux plaisirs, qui est forte pendant la jeunesse, l'exemple des personnes du même âge qui sont plongées dans l'amusement, tout sert à lui faire craindre une vie

Bibliographic information