De la propagande musulmane en Afrique et dans les Indes

Copertina anteriore
Au bureau du Correspondant, 1851 - 48 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 26 - ... région du Nil sont musulmanes et subissent l'influence de la politique apportée de la Mecque par les missionnaires et les pèlerins. Ce qui reste de populations non encore musulmanes se réduit à quelques principautés dans le centre de l'Afrique situées des deux côtés de...
Pagina 47 - S'il ya jamais eu une époque où la politique chrétienne ait pu espérer la civilisation des barbares dans le monde entier, moyennant la diffusion de l'Evangile, ce ne peut être que l'époque actuelle. L'empire romain, en prenant une extension colossale, favorisa beaucoup la propagation du christianisme ; mais on ne connaissait alors que la moitié du monde. Plus tard, au temps de la grandeur de l'Espagne, du Portugal et de Venise, il ya eu aussi d'importants...
Pagina 46 - ... le plus, c'était de les voir, au milieu du mouvement de ce colossal empire anglais, conserver une bonne opinion tellement invincible en faveur du Portugal, qu'ils ne doutent point qu'il ne soit une des plus grandes nations, sinon plus forte que l'Angleterre, au moins son égale. Le grand besoin qu'ont les Anglais dans les Indes de se servir des Portugais de Goa, prouve, jusqu'à l'évidence que l'ancien système suivi sous le gouvernement précédent était bien meilleur : si en tant d'années...
Pagina 47 - D'un autre côté, durant plusieurs siècles, l'empire musulman, indépendant et persécuteur, ferma les voies à la parole de salut et empêcha sa propagation dans une grande partie du globe. Aujourd'hui cet empire se trouve, du moins pour quelque temps encore, dans une position qui l'oblige de subir la loi des puissances chrétiennes, et il permet aux missionnaires de circuler librement dans ses domaines : on ne rencontre de...
Pagina 30 - Goradid, province considérable du Beghmeder, centre des pays chrétiens, a pour gouverneur Degias Beschir, oncle du Ras et musulman fanatique. A peine eut-il pris le gouvernement de ce pays qu'il dépouilla les églises de leurs biens et chassa une grande partie des prêtres. Il fit venir des musulmans de son pays et les établit comme chefs sur les divers points de la province. Cela fait mal de voir la situation de ces pauvres chrétiens que l'on force par les moyens les plus iniques à se faire...
Pagina 42 - Mais non, ce ue sont pas les sentiments de l'Europe civilisée ; elle pense, tout au contraire, avoir enchaîné, abattu et conquis le géant, et l'avoir actuellement humilié sous ses pieds , qui demande grâce et implore une existence précaire. Voilà au juste la vérité. La SublimePorte est...
Pagina 10 - ... considéré par eux comme le fils aîné d'Abraham, héritier par la ligne patriarcale de préférence à Isaac. Par conséquent, ils sont persuadés que l'islamisme ne fut pas une création nouvelle de Mahomet, mais qu'il ne fit que le purger de l'idolâtrie introduite dans la Kabba, temple du patriarche Ismaël ; du reste, ils soutiennent que l'islamisme de la Mecque est celui d'Abraham et remonte ainsi jusqu'au commencement du inonde.
Pagina 25 - ... hygiénique, soit du côté de la propagation de l'espèce. Par là elle le met dans le monde social comme dans une famille la plus unie; donnant des principes de soumission au peuple comme à un fils, et modérant l'orgueil du souverain, elle veut qu'il soit père et non despote ; puis, demandant à tous un amour réciproque, tel qu'il ne laisse à l'égoïsme qu'une simple préférence, elle établit sur toutes les catégories ou les aristocraties de l'espèce humaine, la théocratie des principes...
Pagina 38 - ... l'infidèle , et octroyant un plein droit sur la propriété de l'ennemi de sa foi. L'histoire vous offre la preuve de ce que je dis, sans que je vous entretienne davantage de récits inutiles. Mais supposons que quelques principautés de la côte de Barbarie , après beaucoup de fatigues et de guerres, parviennent à se civiliser en partie ; que pourront faire ces petites fractions contre toute l'Afrique devenue...
Pagina 14 - Mecque parvient à obtenir dans les cœurs une révolte légitime et pacifique, peu après elle arrivera à l'empire, parce que l'élément religieux chez les musulmans est tout-puissant et découle naturellement de la Mecque. Tant qu'elle sera dépendante de la Porte, l'islamisme ne pourra jamais présenter une force imposante, parce que celui qui représente l'empire a perdu le prestige...

Informazioni bibliografiche