De la recherche de la verité, où l'on traite de la nature de l'esprit de l'homme, & de l'usage qu'il en doit faire pour eviter l'erreur dans les sciences, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 12 - Nous faisons alors tout ce que Dieu fait en nous ; car nous ne bornons point à un bien particulier, ou plutôt à un faux bien, l'amour que Dieu nous imprime pour le vrai bien. Et quand nous péchons, que faisons-nous ? Rien. Nous aimons un faux bien que Dieu ne nous fait point aimer par une impression invincible.
Page 76 - Ainsi, pour être pleinement convaincus qu'il ya des corps, il faut qu'on nous démontre non seulement qu'il ya un Dieu et que Dieu n'est point trompeur, mais encore que Dieu nous a assurés qu'il en a effectivement créé : ce que je ne trouve point prouvé dans les ouvrages de M. Descartes.
Page 379 - Je réponds, que lorsqu'on remue son bras, on a sentiment intérieur de la volonté actuelle par laquelle on le remue ; et. l'on ne se trompe point de croire qu'on a cette volonté. On a de plus sentiment intérieur d'un certain effort qui accompagne cette volonté, et l'on doit croire aussi qu'on fait cet effort. Enfin je veux...
Page 251 - ... intelligible. Toute étendue intelligible pouvant être conçue circulaire, ou avoir la figure intelligible d'un cheval ou d'un arbre ; toute étendue intelligible peut servir à représenter le soleil , un cheval, un arbre, et par conséquent être soleil, cheval , arbre du monde intelligible , et devenir même soleil, cheval, arbre visible et sensible, si l'âme a quelque sentiment, à l'occasion des corps pour attacher à ces idées.
Page 83 - Dieu n'est point trompeur ; car • la foi même suppose tout ceci : or dans l'apparence de l'Écriture • sainte, et par les apparences des miracles, nous apprenons que « Dieu a créé un ciel et une terre, que le Verbe s'est fait chair, et • d'autres semblables vérités qui supposent l'existence d'un monde • créé : donc il est certain par la foi qu'il ya des corps, et toutes « ces apparences deviennent par elle des réalités.
Page 203 - L'esprit de l'homme conçoit clairement qu'il ya ou qu'il peut y avoir un nombre infini de triangles, de tétragones, de pentagones intelligibles, et d'autres semblables figures.
Page 201 - ... particeps; car il n'ya personne qui ne sache, du moins confusément, que la différence essentielle de l'homme consiste dans l'union nécessaire qu'il a avec la raison universelle, quoiqu'on ne sache pas ordinairement quel est celui qui renferme cette raison, et qu'on se mette fort peu en peine de le découvrir. Je vois, par exemple, que "2 fois 2 font 4, et qu'il faut préférer son ami à son chien ; et je suis certain qu'il n'ya point d'homme au monde qui ne le puisse voir aussi bien que moi....
Page 218 - ... celles-là mêmes qui ne représentent que des corps ou que des esprits, il y en a de plus parfaites les unes que les autres à l'infini.
Page 250 - Il ne faut pas s'imaginer que le monde intelligible ait « un tel rapport avec le monde matériel et sensible, qu'il y ait, « par exemple, un soleil, un cheval, un arbre, intelligible, destiné « à nous représenter le soleil, un cheval et un arbre.
Page 386 - Car il n'ya qu'à observer quand cet auteur parle selon ses lumières, et quand il parle selon l'opinion commune. Lorsqu'un homme parle comme les autres, cela ne signifie pas toujours qu'il soit de leur sentiment. Mais lorsqu'il dit positivement le contraire de ce qu'on a coutume de dire, quoiqu'il ne le dise qu'une seule fois, on a raison de juger ,que c'est son sentiment, pourvu qu'on sache qu'il parle sérieusement, et après y avoir bien pensé.

Bibliographic information