De la situation des ouvriers en Angleterre: mémoire présenté à la Commission d'enquête sur les conditions du travail

Front Cover
M. Lévy, 1873 - Labor - 297 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 193 - ... difficultés d'un autre genre qui naissent, aujourd'hui, de ' l'excès contraire dans la valeur de ce produit. Au mois de juillet dernier, les Unions de mineurs du district de Whitwood résolurent, pour obtenir une élévation de salaires, de recourir au système absurde et funeste de la restriction, que j'ai décrit plus haut. Pour réussir dans cette voie, les chefs du mouvement ne pouvaient laisser la houillère de MM. Briggs travailler librement, tandis qu'ils entravaient l'extraction dans...
Page 192 - Briggs s'est mis directement en rapport avec les chefs des Unions formées parmi les ouvriers qu'il aura principalement à employer. M. Macdonald, président de l'Association des mineurs, lui a promis un concours loyal, qui peut avoir une influence décisive sur l'avenir de la nouvelle société. Celle-ci, qui compte parmi ses actionnaires, pour une somme importante, la Société de consommation de Halifax, n'est pas encore en pleine activité, les hauts fourneaux viennent seulement d'être allumés;...
Page 187 - ... provisoirement, les actionnaires ouvriers auraient, selon leurs salaires, un profit plus fort d'un tiers que celui qui serait alloué aux autres. Ce système fut mis en vigueur le 1er juillet 1865. La défiance des ouvriers était grande, car le nom de M. Briggs était détesté par eux. Mais, en 1867, tout était changé : le complet succès de l'entreprise avait converti les plus incrédules et apaisé les passions les plus violentes. L'Union n'existait plus, et ses principaux chefs étaient...
Page 202 - Comme l'a dit avec autant de sagacité que de hauteur d'âme un auguste écrivain, « si, d'une part, il faut repousser les funestes théories de ceux qui prétendent demander à l'État un remède universel pour toutes les souffrances sociales et ne tendent qu'à établir, sous ce prétexte, le plus intolérable des despotismes, c'est, d'autre part, un devoir, pour tous ceux qui combattent ces...
Page 193 - ... que j'ai commencé à écrire ce chapitre, quelques-uns d'entre eux ont eu une entrevue avec un ministre, M. Forster, et celui-ci a formellement reconnu que, loin d'être, pour le prix de la houille, la cause de renchérissement, les mineurs y perdraient peut-être plus qu'ils n'y gagneraient. » Les patrons, de leur côté, résistent obstinément à de nouvelles concessions. La sage intervention des conseils d'arbitres peut seule apaiser cette lutte. Il est intéressant, après avoir montré...
Page 241 - ... Harfleur, et ajoute, qu'en cas de guerre entre les Anglais et leur nation, ils ne souffriront aucun dommage. — 11 décide, malgré l'opposition des habitants de Beauvais, que tout ouvrier de bonne réputation pourra s'y établir, jouir des privilèges nouvellement accordés. — II fixe les heures du travail de six heures du matin à six heures du soir, pendant une partie de l'année, et du lever au coucher du soleil pour l'autre partie; ce qui, déduction faite des repas indispensables, ne...
Page 193 - La sage intervenlion des conseils d'arbitres peut seule apaiser cette lutte. Il est intéressant, après avoir montré comment la houillère coopérative de Whitwood a traversé victorieusement les difficultés financières causées il ya quelques années par le bas prix du charbon, de voir comment elle supporte les difficultés d'un autre genre qui naissent aujourd'hui de l'excès contraire dans la valeur de ce produit. Au mois de juillet dernier, les Unions de mineurs du district de Whitwood résolurent,...
Page 190 - Il est entoure de voisins qui le considèrent comme un dangereux novateur; et ses ouvriers, d'autre part, ne peuvent avoir fait leur éducation complète en si peu d'années. Ils se trompent parfois encore : ainsi, ils ont demandé, cet été, une augmentation de 30 pour 100 dans le taux normal des salaires, qui sert de base à tout le système de la répartition. Le prix des salaires aux environs justifie dans une certaine mesure un accroissement; mais les ouvriers auraient dû comprendre que, le...
Page 186 - L'un et l'autre prélèvent d'abord sur les bénéfices leur juste rémunération : l'argent, sous la forme de 10 pour 100 d'intérêt, taux calculé pour combler les déficits des mauvaises années; le travail, sous la forme de salaires absolument assurés. L'excédant des profits, après ces prélèvements, est partagé également entre les actionnaires et les ouvriers.
Page 168 - ... capital. Dans son rapport à la Commission d'enquête de l'Assemblée nationale, le comte de Paris disait : « Lorsque dans une entreprise industrielle tous les travailleurs sont, d'une manière ou d'une autre, directement intéressés à son succès, il s'accomplit alors une...

Bibliographic information