Denkwürdiger und nützlicher rheinischer antiquarius: welcher die wichtigsten und angenehmsten geographischen, historischen und politischen merkwürdigkeiten des ganzen Rheinstroms, von seinem ausflusse in das meer bis zu seinem ursprunge darstellt, Volume 2

Front Cover
R.F. Hergt, 1865
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 229 - EPITAPH. ON THE COUNTESS OF PEMBROKE. UNDERNEATH this sable hearse Lies the subject of all verse, Sidney's sister, Pembroke's mother : Death, ere thou hast slain another, Fair, and learned, and good as she, Time shall throw a dart at thee.
Page 191 - La comédienne est aussi fière qui la duchesse de Portsmouth : elle la morgue , elle lui fait la grimace , elle l'attaque, et lui dérobe souvent le roi; elle se vante de ses préférences: elle est jeune, folle, hardie, débauchée et plaisante; elle chante, elle danse, et fait son métier de bonne foi. Elle a un fils...
Page 194 - Il avoit beaucoup d'esprit, de grâces et de tour, mais rien de guindé, extrêmement l'air et les manières du grand monde, avec lequel il avoit passé sa vie dans les meilleures compagnies, sans aucune fatuité ni jamais sortir...
Page 190 - ... son chemin une jeune comédienne, dont le Roi est ensorcelé : elle n'a pas le pouvoir de l'en détacher un moment...
Page 189 - The conversation turned upon the extraordinary appearance of the ambassadors. I know not where that fool Crofts had heard that all these Muscovites had handsome wives; and that all their wives had handsome legs. Upon this the king maintained that no woman ever had such handsome legs as Miss Stewart ; and she, to prove the truth of his majesty's assertion, with the greatest imaginable ease, immediately shewed her leg above the knee.
Page 191 - Elle devroit mourir de honte. Pour moi, c'est mon métier. Je ne me pique pas d'autre chose. Le roi m'entretient ; je ne suis qu'à lui présentement. J'en ai un fils, je prétends qu'il doit être reconnu ; et il le reconnoîtra, car il m'aime autant que sa Portsmouth. Cette créature, continue madame de Sévigné, tient le haut du pavé, et décontenance et embarrasse extraordinairement la duchesse.
Page 771 - Cresecq; et pour ce qu'il ne suffisoit à passer toutes compagnies , il fit faire un grand pont, des manteaux et des bombardes du duc , lesquels manteaux furent rués en l'eau après que l'armée fut passée, afin que les ennemis ne les suivissent. Et ce fit monseigneur de Nassau , lequel mit sus archers en l'eau pour garder ce passage, messire Loys de Cène et messire George d'Escornet avec quatre mille Flamens.
Page 191 - ... mourir de honte : pour moi , c'est mon métier, je ne me pique pas d'autre chose: le roi m'entretient, je ne suis qu'à lui présentement; il m'a fait un fils, je prétends qu'il doit le reconnoître , et je suis assurée qu'il le reconnoîtra, car il m'aime autant que sa Portsmouth. Cette créature tient le haut du pavé , et décontenance et embarrasse extraordinairement la duchesse.
Page 195 - Sousy avoit obtenu, par son travail avec le roi sur les fortifications , la même licence : tous deux conseillers d'État et tous deux les seuls gens de robe à qui cela fût toléré, excepté les ministres qui paroissoient de même. Il y avoit même peu que les secrétaires d'État s'habilloient comme les autres courtisans , quoique de couleurs et de dorure plus modestes, et Chamillart ne prit l'habit gris avec de simples boutons d'or que depuis qu'il fut secrétaire d'État.
Page 195 - Roi aimoit et considérait fort Courtin, et se plaisoit avec lui; jamais il ne paroissoit au souper du Roi, une ou deux fois la semaine, que le Roi ne l'attaquât aussitôt de conversation, qui d'ordinaire duroit le reste du souper. Il demeura pourtant simple conseiller d'État, quoique fort distingué, parce qu'il ne vaqua rien parmi les ministres tant que son âge et sa santé lui auraient permis d'en profiter.

Bibliographic information