Der Feldzug von Novara 1513

Front Cover
Verlag der "Akademia", 1907 - Novara, Battle of, Novara, Italy, 1513 - 125 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - Ritornarono i vincitori quasi trionfanti il giorno medesimo inNovara , e con tanta fama per tutto il mondo, che molti avevano ardire, considerato la magnanimità del proposito, il dispregio evidentissimo della morte, la fierezza del combattere, e la felicità del successo, preporre questo fatto quasi a tutte le cose memorabili, che si leggono dei Romani e dei Greci.
Page 86 - Et sans point de faulte , si les Suisses eussent été forts de gens de cheval , ils eussent faict un gros meurtre et un gros gain, ce qu'ils ne fisrent. Et vous assure que ledict général de Normandie estoit un fort honneste homme; et vous dis hardiment qu'il y avoit des capitaines en l'armée qui n'y entendoient point tant que luy. La bataille ainsi perdue, on se retourna à Verseil , une ville en la duché de Piémont , appartenant à monsieur...
Page 59 - ... la plus grande part de l'artillerie qu'il avoit avec luy, et avoient mis dans le chasteau et ville dudict Novarre : lequel chasteau est assez fort , mais la ville ne vaut gueres , si est en pleine terre d'un costé, et l'autre en lieu marescageux ; et ya une petite riviere qui passe d'un costé vers le pays des Suisses, tout contre la ville ; et feust cause ladicte riviere de garder les François de mettre ordre ni rencontre au secours qui vint à ceulx de la ville.
Page 22 - Suisses qui estoient aux portes, qu'ils entrerent dedans, et gaignerent ville; et ainsy que les lansquenets entroient par une porte , les Suisses sortoient par l'aultre , et prenoient le droict chemin de Tortonne, pour eulx aller rallier. Ledict Advantureux, ayant pris ladicte ville, et voyant la fuite que faisoient les Suisses, demeura en la ville, et fist incontinent marcher après eulx quelques gens de pied et de cheval ; et là y eust belle escarmouche et quelques Suisses tués. Et fist mettre...
Page 67 - Svizzeri, né la più superba , né la più feroce deliberazione : pochi contro a molti, senza cavalli, e senza artiglierie , contro a un esercito potentissimo di queste cose ; non indotti da alcuna necessità , perché Novara era liberata dal pericolo , e aspettavano il giorno seguente non piccolo accrescimento di soldati...
Page 58 - andere bottschaft»: «ein Locarnese, Antonio Rosso, hatte vom Herzog den Bericht der Gefahr ins Lager von Oleggio gebracht», Gagliardi 137; vgl. Fischer 93. — Z 27 «Frantzoßen»: «Wie ein Blitz aus heiterm Himmel schlug diese Nachricht ins französische Lager», Fischer 87 f. Abzug jedoch erst am Nachmittag des 5.6. (Sonntag). Gegen Abend zogen die Eidg'n in Novara ein. Schw. schildert Stimmung beim Empfang...
Page 76 - ... François cuidoient avoir gaigné la bataille ; mais les aultres deux bandes desdictz Souysses ( chescune desquelles estoit de cinq mil) se gecterent sur l'artillerie, et la gaignerent; parquoy la bataille qui estoit presque toute de Italiens, et aussi l'arrieregarde , eulx retirerent sans coup frapper; et si tous se fussent aussi bien acquictez que ledict seigneur de La Tremoille et ceulx de l'avantgarde qu'il conduisoit , l'honneur en fust aux François demouré, combien qu'ilz ne perdirent...
Page 50 - Tremoille que avec le petit nombre de gens qu'il avoit, avanturast et mist en azard son entreprinse : ce qu'il differa faire, par le conseil de ceulx qui avec luy estoyent, jusques à triple commandement et injunction par lettres du Roy escriptes de sa main, dont furent fort troublez.
Page 13 - Roy faict tenir un de ses enfans (0 ; lequel sieur mist en teste au Roy de faire une petite armée, et l'envoyer en Italie, et avecques les parts et intelligences qu'il avoit en la duché de Milan, qu'elle seroit bientost revoltée, !et qu'il espéroit aller jusques dans Milan avecques un esperon de bois...
Page 53 - ... schrytt»: Novaralied Str. 6 «wol zehen klafter»; A III. 420 «uf 20 klafter»; Basler Chron. VI. 45 «hundert schritt»; vgl. Fischer 83; Gagliardi 130 f. — Z 6 «verbollwerkten die lucken»: damit steht Schw. in Widerspruch zur übrigen Tradition; vgl. Fischer 83; Gagliardi 131 f, wonach die Eidg'n «im kriegerischen Trotz den Bürgern und italienischen Soldaten das Aufführen von Befestigungen, das Anlegen von Gräben verwehrt» hatten und die Mauerlücken mit Bettlaken verhängten (gestützt...

Bibliographic information