De admirandis numerorum platonicorum secretis. French. Brach

Front Cover
Vrin, 2001 - Philosophy - 287 pages
0 Reviews
Guillaume Postel (1510-1581) est sans aucun doute l'un des érudits les plus originaux et les plus attachants de la Renaissance. Né dans un milieu défavorisé, il manifeste un acharnement à l'étude et des aptitudes telles que, autodidacte pour l'essentiel, il n'en devient pas moins un savant de tout premier plan. Grand voyageur, à la mode de son temps, ses pérégrinations le portent jusqu'en Orient ainsi que dans toute l'Europe. A une carrière d'humaniste qui s'annonçait brillante, une soudaine illumination lui fait préférer une existence humble, toute vouée à l'imitatio Christi. Devenu prêtre, il nourrit cependant d'intenses ambitions messianiques, attisées par la rencontre à Venise, en 1546, d'une visionnaire qui le confirme dans l'attente d'une imminente " restitution " spirituelle du genre humain. C'est cette femme, qu'il nommera sa Mère Jeanne (tel était en effet son prénom) et " la Vierge vénitienne ", convaincu qu'elle était le Messie lui-même revenu sous forme féminine, qui inspire pour l'essentiel le présent traité. Dans ces pages, Postel développe des considérations remarquables sur la symbolique des nombres, appuyées sur le Timée et la République d'une part, la kabbale juive de l'autre. Pour lui, qui s'estime mandaté du ciel pour révéler enfin aux hommes l'interprétation véritable des admirables secrets des nombres platoniciens, les mathématiques s'identifient, dans leur contenu essentiel, à la révélation qu'il a mission d'apporter. Les fondements de celle-ci (" sagesse créée " et transmigration des âmes), aussi bien que le mariage surprenant entre diverses spéculations qui leur servent de support, des généalogies bibliques à la cosmologie issue des Grecs, nous révèlent ainsi l'image inattendue d'un Platon kabbaliste et chrétien.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction par JeanPierre Brach
7
Prologue
33
Pour quelle raison Platon atil été dune telle obscurité quant
39
Doù Platon atil en effet tiré daussi obscurs genres de connaissances
45
A quel enseignement sest donc le plus référé Platon et doù atil avoué
53
De la double voie qui mène à tous les enseignements
65
Que la nature enseigne qu il n est rien dans lintellect avant les nombres
73
Comment ces quatre propriétés se retrouvent au suprême degré en Dieu
83
Des admirables secrets de locténaire
147
Epilogue des nombres de la Loi éternelle ou Vivant universel qui comme
163
Ce que lAntiquité a compris par métempsychose
179
De la métempsychose après la mort
197
Des nombres influant sur les actions des individus
219
De la raison du nombre parfait le plus idoine en vue de la génération
227
De lissue admirable des choses humaines particulièrement à partir de
233
Quelle est la race premièrenée du monde chez Platon
253

Que non seulement il était nécessaire que toutes choses préexistent pour
97
De ladmirable vertu du nombre vingtsept
111
Du quaternaire dont les parties composent le dénaire rempli de mystères
129

Common terms and phrases

References to this book

Bibliographic information