Des signes et de l'art de penser considérés dans leurs rapports mutuels, Volume 4

Front Cover
Chez Goujon fils ... ; Fuchs ... ; Henrichs - Language and languages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 191 - Or, c'est dans l'attention que l'on fait, à ce qu'il ya de connu dans la question que l'on veut résoudre, que consiste principalement l'analyse; tout l'art étant de tirer de cet examen beaucoup de vérités qui puissent nous mener à la connaissance de ce que nous cherchons. Comme si l'on propose...
Page 185 - Analyser n'est donc autre chose qu'observer dans un ordre successif les qualités d'un objet , afin de leur donner dans l'esprit l'ordre simultané dans lequel elles existent. C'est ce que la nature nous fait faire à tous. L'analyse , qu'on croit n'être connue que des philosophes , est donc connue de tout le monde , et je n'ai rien appris au lecteur ; je lui ai seulement fait remarquer ce qu'il fait continuellement.
Page 190 - L'art du raisonnement consiste à découvrir un passage de l'un à l'autre, et, quelque route que l'on ait prise, si l'on est arrivé du point de départ au terme de son voyage , le passage aura été découvert et l'on aura bien raisonné. « ( Des Signes et de l'Art de penser dans leurs rapports, t.
Page 185 - Analyser, c'est observer dans un ordre successif, toutes les parties d'un objet, afin de leur donner dans l'esprit l'ordre simultané dans lequel elles existent (2).
Page 190 - Il ya une connue au sommet de la montagne, c'est l'énoncé du problème, et il ya aussi une connue au fond de la vallée , c'est un principe antérieur au problème et déjà reconnu par notre esprit. Ce qu'il ya d'inconnu, c'est la situation respective de ces deux points que sépare une plus ou moins grande distance. L'art du raisonnement consiste à découvrir un passage de l'un à l'autre, et, quelque route que l'on ait prise, si l'on est arrivé du point de départ au terme de son voyage , le...
Page 217 - Telle est la fécondité de l'Analyse qu'il suffit de traduire dans cette langue universelle les vérités particulières pour voir sortir de leurs seules expressions une foule de vérités nouvelles et inattendues. Aucune langue n'est autant susceptible de l'élégance qui nait d'une longue suite d'expressions enchaînées les unes aux autres et découlant toutes d'une même idée fondamentale.
Page 43 - ... à un truchement perfide, qui, se plaçant entre deux individus étrangers l'un à l'autre par leurs idiômes, dénature les discours qu'ils s'adressent, en semblant les traduire. Les erreurs qui naissent des équivoques du langage, sont, sous un rapport, les plus funestes de toutes ; car , ne se manifestant par aucun effet sensible , elles sont les plus difficiles à appercevoir. Les signes sont ordinairement les guides qui dirigent notre attention ; ce sont eux qui...
Page 190 - Mais Condillac n'observe pas qu'il ya ou qu'il peut y avoir pour nous dans une question, deux espèces de connues.... Il ya une connue au sommet de la montagne, c'est l'énoncé du problème, et il ya aussi une connue au fond de la vallée , c'est un principe antérieur au problème et déjà reconnu par notre esprit. Ce qu'il ya d'inconnu, c'est la situation respective de ces deux points...
Page 112 - Ils puiseroient de précieuses données dans l'art des métaphores; car, c'est surtout par les métaphores que s'expliquent et l'origine des mots , et les changejnens auxquels ils ont été soumis ; les premiers signes furent des peintures ; les besoins de l'imagination, la crainte de trop multiplier les expressions ont fait ensuite étendre ces premiers signes à toutes les idées accessoires auxquelles ils pouvoient prêter leur ministère.
Page 112 - C'est surtout par les métaphores que s'expliquent et l'origine des mots , et les charngemens auxquels ils ont été soumis; les premiers signes lurent des peintures ; les besoins de l'imagination , la crainte de trop multiplier les expressions ont fait ensuite étendre ces premiers signes à toutes les idées accessoires auxquelles ils pouvaient prêter leur ministère. Il ne faut...

Bibliographic information