Des signes et de l'art de penser considérés dans leurs rapports mutuels, Volume 2

Front Cover
Chez Goujon fils ... ; Fuchs ... ; Henrichs - Language and languages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 436 - Exstinctum Nymphae crudeli funere Daphnim 20 flebant (vos coryli testes et flumina Nymphis), cum complexa sui corpus miserabile nati atque deos atque astra vocat crudelia mater. non ulli pastos illis egere diebus frigida, Daphni, boves ad flumina ; nulla neque amnem 25 libavit quadrupes nee graminis attigit herbam.
Page 549 - Les signes , quels qu'ils soient , supposent déjà dans l'attention un premier degré d'activité ; mais les signes du langage la développent puissamment , lui prêtent un heureux appui , et nous conduisent à apprendre l'art d'en disposer nous-mêmes. L'influence des signes du langage , détermine en nous le réveil et le développement de la faculté de réflexion , et avec elle , l'essor de l'esprit philosophique. L'influence des signes , sous ces trois rapports généraux , se modifie , et...
Page 339 - Il ya , dans le langage d'action , cette circonstance particulière , que plusieurs signes sont présentés à nos regards d'une manière simultanée, et qu'en même temps leur passage est extrêmement rapide; car dans le jeu de la pantomime , nous avons à remarquer...
Page 300 - Decorando , est toujours une des causes principales qui nécessitent l'usage fréquent des expressions figurées; car moins il ya d'idées qui possèdent leurs signes propres et particuliers , plus on est forcé de multiplier les acceptions des signes qui existent , et lorsqu'on ne peut nommer les choses, il faut du moins les donner à entendre. » Des Signes de l'arl dépenser, t.
Page 254 - Notre moi , quoique présent à chaque pensée, s'y déguise toujours. C'est un être léger qui fuit devant le regard ; c'est un sujet rebelle qui secoue sans cesse le joug auquel l'attention voudroit l'assujétir.
Page 418 - ... la formulation la plus passionnelle et la plus énergique; « plus l'homme est ému », et « moins il dit », « nous sommes beaucoup plus frappés des idées qu'on se borne à nous indiquer que de celles qu'on nous expose, parce que les tirant de notre propre fonds elles semblent dans un rapport étroit avec notre être».
Page 276 - Car, il n'ya rien qui glace l'esprit comme d'isoler les objets , comme de voir le fonds des choses ; il n'ya rien qui suppose un pins grand empire snr soi-même , que cette comparaison lente et détaillée des percep,tions que l'on reçoit.
Page 549 - C'est à l'influence des signes artificiels, ou du langage , que l'imagination doit la liberté dont elle a besoin pour créer des tableaux sans modèle.
Page 342 - En effet , lorsque nos méditations ne roulent que sur des idées à-la-fois sensibles et simples, nous n'avons pas besoin, pour penser , du secours des signes artificiels ; car toutes les idées sensibles pouvant se servir réciproquement de sienes naurels, nous conduiront les unes aux autres.
Page 268 - Une parfaite attention, une réflexion profonde , ne peuvent se déployer que dans le calme de l'ame; l'imagination exaltée se plait dans le tumulte des passions.

Bibliographic information