Dictionnaire topographique du département de l'Hérault comprenant les noms de lieu anciens et modernes

Front Cover
Imprimerie impériale, 1865 - Hérault (France) - 278 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxiv - LISTE ALPHABÉTIQUE DES SOURCES OÙ L'ON A PUISÉ LES RENSEIGNEMENTS CONTENUS DANS CE DICTIONNAIRE. IIOIM M KNTS MANUSCRITS. Abbayet. — Voir Anianf, Gellone ou Sainl-GuUlem-du-Détert , Gigean ou Saint- Félix-dé- Montseau , Quarante ( Sainte -Marie -de-), Saint -Thibéry, Vignogoul. .\beilhan. — Voir Délibération», Registre», Terrier. Acte» du Contulat de mer de Montpellier.
Page xiii - Enfin , d'après la loi du 8 pluviôse an x , ordonnant la réduction des justices de paix , un arrêté des consuls , du 3 brumaire du même an, établit les divisions du département à peu près telles qu'elles existent aujourd'hui. Le nombre des cantons fut réduit à 36. Le canton d'Aniane, qui était dans le district de Lodève , et celui de Mèzo , dans le district de Béziers , passèrent dans l'arrondissement de Montpellier.
Page 44 - Nous avons accordé et accordons à la dite ville des armoiries portant d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la baleine de sable lançant un jet d'obus et de grenades flambantes, surmontées d'une couronne murale (1J avec deux ancres en sautoir pour supports...
Page 195 - ... envoyait par tour aux Etats généraux de Languedoc un député, élu par l'une des sept villes suivantes : Angles, Cessenon, Cruzy, La Salvetat, La Livinière, Olargues et Olonzac. La ville de SaintPons était représentée par deux députés, dont l'un était toujours le premier consul. Cette dernière avait l'option d'aller au sénéchal de Carcassonne ou à celui de Béziers. Toutes 'les autres localités du diocèse répondaient au sénéchal de Carcassonne. Le siège épiscopal de Saint-Pons...
Page vi - M. Paul de Rouville, professeur à la faculté des sciences de Montpellier, qui a obtenu une médaille d'argent pour ses travaux géologiques et sa carte du département de l'Hérault.
Page 138 - Thomas (Dicl. lopogr. de l'Hèrault) pour le hameau de l'Orquette : « le nom de l'Orquette vient du voisinage de rochers à pic, énormes, boisés, semblables à des orgues immenses, qu'on appelle rochers de l'Orque, et, par corruption, de l'Orgue ». Il paraît donc que, dans le vocabulaire fr. et prov., Orque désigne des rochers. L'origine de ce terme est inconnue ; on penserait à une métathèse opérée de bonne heure sur le type *roccum
Page 47 - Elle portait d'urgent , à la fasce de gueules , accompagnée en chef de deux mouchetures d'hermine de sable, et en pointe d'un tourteau du second émail ; au chef d'azur, chargé de detif jleurs de lys d'or. L'écu accolé de deux branches de laurier de tinuple, liée

Bibliographic information