Dictionnaire universel, historique, critique, et bibliographique, Volume 13

Front Cover
Louis Mayeul Chaudon
Mame frères, 1810 - Biography
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - Ah ! Monsieur, vous l'avez lu plus d'une fois, j'en suis assuré." Le jésuite reprend, et presse Despréaux de nommer cet auteur si merveilleux, avec un air dédaigneux, un cotai riso amaro. Despréaux lui dit : " Mon Père, ne me pressez point.
Page 269 - Toutes les sortes d'éloquence y sont renfermées. Il n'ya pas un seul mot qui, depuis cent ans, se soit ressenti du changement qui altère souvent les langues vivantes. Il faut rapporter à cet ouvrage l'époque de la fixation du langage.
Page 268 - Despréaux et Corbinelli. On parla des ouvrages des anciens et des modernes; Despréaux soutint les anciens , à la réserve d'un seul moderne , qui surpassait , à son goût , et les vieux et les nouveaux. Le compagnon...
Page 434 - Pénée ; mais dans la suite il fut vaincu et entièrement défait à la bataille de Pydne par le consul PaulEmile, et mené à Rome en triomphe devant le char du vainqueur, qui avait été d'abord très-sensible à son humiliation.
Page 304 - Faites choix d'un censeur solide et salutaire Que la raison conduise et le savoir éclaire, Et dont le crayon sûr d'abord aille chercher...
Page 540 - Le duc d'Orléans alla lui-même au grand conseil , avec les princes et les pairs, faire enregistrer un édit qui ordonnait l'acceptation de la bulle , la suppression des appels , l'unanimité et la paix. Le parlement, qu'on avait mortifié en portant au...
Page 217 - Établir un gouvernement régulier chez un peuple qui n'en voulait point, réunir sous les mêmes lois des hommes divisés et indisciplinés, former à la fois des troupes réglées, et instituer une espèce d'université qui pouvait adoucir les mœurs, établir des tribunaux de justice, mettre un frein à la fureur des assassinats et des meurtres, policer la barbarie, se faire aimer en se faisant obéir, tout cela n'était pas assurément d'un homme ordinaire.
Page 9 - On la représentait sous la figure d'une femme nue. Ou d'un jeune homme chauve par derrière, un pied en l'air et l'autre sur une roue, tenant un rasoir d'une main et un voile de l'autre, et quelquefois marchant avec vitesse sur le tranchant d'un rasoir sans se blesser.
Page 173 - Voici le chemin de la gloire. Ses compagnons le suivirent , et forcèrent les barricades. Louis XIII , charmé de cette action héroïque, la raconta avec beaucoup de complaisance au duc de Savoie, en présence de la cour. Ce 'monarque le nomma...
Page 369 - Histoire des Celtes et particulièrement des Gaulois et des Germains depuis les temps fabuleux jusqu'à la prise de Rome par les Gaulois (La Haye, 1740-1750, 2 vol.

Bibliographic information