Die Lehre vom Primat des Willens bei Augustinus, Duns Scotus und Descartes

Front Cover
Verlag von K. J. Trübner, 1886 - Free will and determinism - 126 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Popular passages

Page 70 - Ad secundum dicendum quod radix libertatis est voluntas sicut subjectum; sed sicut causa est ratio: ex hoc enim voluntas libere potest ad diversa ferri, quia ratio potest habere diversas conceptiones boni.
Page 35 - Sed ne ipsi quidem oculi fallunt; non enim renuntiare possunt animo nisi affectionem suam. Quod si non solum ipsi, sed etiam omnes corporis sensus ita renuntiant ut afficiuntur, quid ab eis amplius exigere debeamus ignoro.
Page 16 - ... adhuc enim mihi videbatur non esse nos, qui peccamus, sed nescio quam aliam in nobis peccare naturam et delectabat superbiam meam extra culpam esse et, cum aliquid mali fecissem, non confiteri me fecisse, ut sanares animam meam, quoniam peccabat tibi 3), sed excusare me amabam et accusare nescio quid aliud, quod mecum esset et ego non essem.
Page 123 - ... ce me semble, être nié de personne. Et je suis d'accord avec vous en ce que vous dites qu'on peut suspendre son jugement ; mais j'ai tâché d'expliquer le moyen par lequel on le peut suspendre ; car il est, ce me semble, certain que ex magna luce in intellectu sequitur magna propensio in voluntate ; en sorte que voyant très clairement qu'une chose nous est propre, il est très malaisé et même, .comme je crois, impossible, pendant qu'on demeure en cette pensée, d'arrêter le cours de notre...
Page 40 - ... ista videat in quadam luce sui generis incorporea quemadmodum oculus carnis videt quae in hac corporea luce circumadiacent, cuius lucis capax eique congruens est creatus.
Page 30 - Quapropter sicut in rebus praeteritis ea memoria dicitur, qua fit ut valeant recoli et recordari : sic in re praesenti quod sibi est mens, memoria sine absurditate dicenda est, qua sibi praesto est ut sua cogitatione possit intelligi, et utrumque sui amore conjungi.
Page 64 - Quod autem quinta ratio proponit, voluntatem esse altiorem intellectu quasi eius motivam, falsum esse manifestum est. Nam primo et per se intellectus movet voluntatem. Voluntas enim, inquantum huiusmodi, movetur a suo objecto, quod est bonum apprehensum ; voluntas autem movet intellectum quasi per accidens, in quantum scilicet intelligere ipsum apprehenditur ut bonum et sic desideratur a voluntate; ex quo sequitur quod intellectus actu intelligit, et in hoc ipso voluntatem praecedit ; nunquam enim...
Page 31 - ... sensibili sensus extrinsecus formabatur. Atque ita fit illa trinitas ex memoria, et interna visione, et quae utrumque copulat voluntate.
Page 122 - Mais il n'en est pas ainsi de l'homme, lequel, trouvant déjà la nature de la bonté et de la vérité établie et déterminée de Dieu, et sa volonté étant telle qu'elle ne se peut naturellement porter que vers ce qui est bon, il est manifeste qu'il embrasse d'autant plus librement le bon et le vrai qu'il les connaît plus évidemment et que jamais il n'est indifférent que lorsqu'il ignore ce qui est de mieux ou de plus véritable...
Page 123 - ... n'être quasi qu'un moment attentive à une même chose, sitôt que notre attention se détourne des raisons qui nous font connaître que cette chose nous est propre, et que nous retenons seulement en notre mémoire qu'elle nous a paru désirable, nous pouvons représenter à notre esprit quelque autre raison qui nous en fasse douter et ainsi suspendre notre jugement, et même aussi peut-être en former un contraire.

Bibliographic information