Documents et rapports, Volume 15

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 154 - Trêves plus tard encore, car, lorsque Cologne était pris, les habitants de Trêves, plusieurs fois pillés par les Germains, se montraient encore si épris des usages romains que, dans leur détresse, ils considéraient comme une grâce suprême le rétablissement par l'empereur des jeux du cirque dans leur ville. Ils furent conquis à leur tour et leur cité, où saint Jérôme avait encore entendu parler le gaulois, vit l'idiome des Germains se substituer à cette langue et au latin. La langue...
Page 311 - Lorsque, par suite de fouilles, de travaux ou d'un fait quelconque, on aura découvert des monuments, des ruines, des inscriptions ou des objets pouvant intéresser l'archéologie, l'histoire ou l'art, sur des terrains appartenant à...
Page 158 - Trazrgnirs, cl rien de plus. pour les distinguer de leurs compatriotes transrhénans (1); que les Ripuaires, et non les Saliens, se sont rendus maîtres de tout le pays s'étendant jusqu'à la Meuse, la Samhre et la forêt Charbonnière (2); qu'il ya eu des Ripuaires du Haut-Rhin (3), etc. Dans une question historique aussi importante, il ne faut s'avancer qu'avec une extrême circonspection et éviter, autant que possible, de baser un système sur des données archéologiques, qui, dans leur essence...
Page 307 - Tous les objets d'antiquité, d'histoire naturelle ou de numismatique « trouvés dans les fouilles sont la propriété de l'Etat et doivent lui être » remis par l'entrepreneur ou par les fonctionnaires dirigeant les travaux.
Page 121 - Messieurs, etjedisque selon moi, pour la très grande majorité, vos cimetières francs ne sont pas des cimetières francs. Ils sont de l'époque franque, d'accord, mais ils renferment les ossements de la population indigène qui était une population de Gallo-Romains.
Page 156 - Metz, il était indispensable que la sécurité du prince, de ses promenades, de ses chasses fui assurée par une série de postes établis le long des rivières, aux abords des défilés, sur les hauteurs principales. Les soldats formant ces postes étaient souvent des Fiancs, de même que les hauts dignitaires de la cour impériale et même les consuls.
Page 378 - Munck (Ém. de). Une méthode à suivre pour l'étude des migrations des peuplades des âges de la pierre.
Page 158 - leurs compatriotes transrhénans (3); que les Ripuaires, » et non les Saliens, se sont rendus maîtres de tout le » pays s'étendant jusqu'à la Meuse, la Sambre et la forêt » Charbonnière (4); qu'il ya eu des Ripuaires du Haut
Page 284 - Messieurs, devons communiquer une note sur les comptes anciens des villes du Hainaut. » Lors du Congrès de Bruges, la seconde section s'est occupée de signaler l'époque à laquelle remontent les plus anciens documents de comptabilité communale qui ont été conservés.
Page 156 - D'après moi, elles proviennent de postes établis, non pas pour assurer l'occupation du pays par les Francs, mais pour y maintenir l'autorité impériale. Lorsque Valentinien I...

Bibliographic information