Du rôle de la famille dans l'éducation

Front Cover
L. Hachette, 1857 - 123 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 40 - Par vos institutions, vous ressemblez moins à des citoyens qui habitent une •ville, qu'à des soldats campés sous une tente. Votre jeunesse est semblable à une troupe de poulains qu'on fait paître ensemble dans la prairie sous un gardien commun. Les pères n'ont point droit chez vous d'arracher leur enfant farouche et sauvage de la compagnie des autres, de l'élever dans la maison paternelle , de lui donner un gouverneur particulier, et de le dresser en le caressant , en l'apprivoisant , et...
Page 54 - J'ai souvent relu depuis ce jour l'inoffensif recueil appelé Selectœ è profanis scriploribus historiœ, sans pouvoir comprendre qu'il ait eu sur mon esprit une action dont je ne puis oublier ni la durée ni la force. Ces exemples héroïques de la résistance à l'oppression, de mépris pour l'injustice, d'une fière indépendance de l'âme au milieu des misères du corps, me parurent proposés à mon imitation et donnèrent à ma conduite un nouveau caractère de persévérance et de raideur...
Page 104 - Il faut prendre le mal présent en patience et laisser le temps faire son œuvre. Que chacun dans son humble sphère essaie à devenir meilleur et à rendre meilleurs ceux qui l'entourent. Là, et là seulement, gît la pierre angulaire de la régénération future. Pour moi, mon cher ami, quand dans la première boutique où je puis entrer, on ne me demandera que le juste prix ou à peu près de l'article que je désire acheter, je regarderai mon pays comme ayant fait une plus importante conquête...
Page 53 - Écarté du travail régulier des classes par l'aridité des matières et par de mauvaises méthodes, j'étais en même temps éloigné du commerce et des jeux de mes camarades par une misanthropie naissante. Une idée exagérée de la liberté et du droit, que mon isolement même m'avait inspirée, me faisait considérer comme un crime l'empire de quelques écoliers sur les autres.... Aidé d'un ami qu'une situation semblable rapprochait de moi, je m'entourai d'une sorte de rempart.... Un livre...
Page 9 - ... qu'elles s'habituent à respirer dans ces régions pures et lumineuses; élevez-les au plus haut, si vous ne voulez les voir trop descendre. Aspirez à faire des héros, si vous voulez faire des honnêtes gens ; c'est sur les débris de ce jeune héroïsme que reposera l'honnêteté de l'âge mûr. Il ne suffit pas d'être éclairé et bon ; un homme intelligent, qui est en même temps un honnête homme, n'est pas encore un modèle achevé de la nature humaine cultivée par la civilisation. Il...
Page 8 - L'éducation morale doit s'appliquer à désarmer les méchants, qui sont plus rares qu'on ne pense, et à élever jusqu'au bien les natures médiocres, qui sont innombrables. Elle doit user, pour les ennoblir, des plus ingénieuses et des plus constantes leçons, des plus salutaires exemples et surtout de la toute-puissante influence de l'habitude. Elle doit enfin être ambitieuse dans ses enseignements et demander beaucoup pour obtenir quelque chose. Qu'elle ne croie nulle exhortation trop vive,...
Page 28 - Les nations sages favorisent le sentiment de l'émii" lation ,qui n'est pas étranger à leur grandeur ; elles savent " que les plus faibles dans le monde et les moins honorées « dans l'histoire ne sont point celles où un grand nombre « d'hommes ont connu le sommeil agité de Thémistocle.
Page 79 - Il n'est que trop de pères qui croient leur devoir rempli lorsqu'ils prennent soin de purifier leur langage devant un enfant et de lui dérober leurs plaisirs. Mais ce sont pour eux les dernières extrémités de l'empire sur soimême et du respect qu'on doit à l'enfant. Ils ne s'aperçoivent plus de sa présence lorsqu'ils se félicitent de leurs gains illégitimes , de leurs intrigues intéressées, de l'heureux succès de leurs basses avidités.
Page 55 - ... à mon imitation et donnèrent à ma conduite un nouveau caractère de persévérance et de raideur... Les punitions n'étaient à mes yeux que les accroissements passagers de ces épreuves, et dans mes moments de loisir, je faisais quelques pensums d'avance pour les mauvais jours. Mais l'instruction et les maîtres tenaient peu de place dans ma vie : j'étais tout entier à mes pensées et à mes passions... La pompe de mon stoïcisme, ' Du rôle de la famille dans l'éducation, liv.
Page 120 - Est-il donc si difficile de trouver de l'espace et de l'ombre, même au milieu de Paris ? La bonne volonté et l'argent font tous les jours ce prodige au profit de quelques familles ; quand daignera-t-on le faire au profit de plusieurs milliers d'enfants...

Bibliographic information