Ecrire l'insignifiant: dix études sur le fait divers dans le roman contemporain

Front Cover
Paul Pelckmans, Bruno Tritsmans
Rodopi, 2000 - Language Arts & Disciplines - 168 pages
Le fait divers est un matériau récurrent de la fiction littéraire, peut-être même, depuis quelques décennies déjà, un de ses enjeux majeurs. Son apparente insignifiance consonne avec certaine légèreté 'postmoderne', sa trivialité permet d'infinis jeux transgressifs. Il se pourrait d'autre part que son abondance et sa banalisation mêmes le rendent exemplaire d'une cruauté et d'une barbarie secrètes de notre monde.
Il aurait été prématuré de proposer déjà un panorama de ce champ thématique toujours en plein mouvement. L'éventail ici proposé en fait au moins le tour: y voisinent des classiques comme Georges Perec, Marguerite Yourcenar ou Raymond Queneau et des voix plus neuves comme celles de Jean Echenoz, Olivier Rolin ou François Bon.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Delcroix
25
P Pelckmans
49
S Hillen
63
Van Acker
77
F Schoots
101
A Roose
117
Copyright

Common terms and phrases

Popular passages

Page 15 - Paris n'est qu'un songe, Gabriel n'est qu'un rêve (charmant), Zazie, le songe d'un rêve (ou d'un cauchemar) et toute cette histoire le songe d'un songe, le rêve d'un rêve, a peine plus qu'un délire tapé à la machine par un romancier idiot (oh pardon).
Page 14 - Je l'ai lu dans le Sanctimontronais du dimanche, un canard à la page même pour la province où ya des amours célèbres, l'astrologie et tout, eh bien on disait que les chauffeurs de taxi izan voyaient sous tous les aspects et dans tous les genres, de la sessualité. A commencer par les clientes qui veulent payer en nature. Ça vous est arrivé souvent? — Oh! ça va ça va.

Bibliographic information