Ecriture de l'histoire et identité juive.

Front Cover
Les Belles Lettres, 2003 - History - 310 pages
0 Reviews
Ce livre est né de l'initiative de quelques-uns qui ont pour métier l'une ou l'autre des sciences sociales, et qui ont voulu s'interroger, dans le flux du temps recommencé après le désastre, sur les identités juives de l'Europe ashkénaze. Née vers l'an mil, cette Europe s'est étendue de la Rhénanie, puis de la France du Nord jusqu'à l'Ukraine et à la Baltique, formant aussi à l'époque moderne une des composantes des communautés d'Italie du Nord. Le judaïsme ashkénaze fut lui-même divers selon les pays et les époques, selon ses mouvements migratoires et ses couches sociales, selon les rapports que les communautés et les individus entretinrent avec le milieu environnant. L'écriture de son histoire par lui-même aux XIXe et XXe siècles, depuis les constructions historiennes jusqu'au souvenir communiqué par le témoin, a paru aujourd'hui une question à la fois initiale et cruciale, en raison de l'articulation intime qui se noue toujours entre le travail historique et la réflexion sur l'identité. On a examiné ici quelques moments significatifs, dans la France de l'après-guerre, en Allemagne, en Pologne, et dans l'empire russe finissant.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction
13
Des lendemains de la Shoah à la recherche du temps détruit
25
Être témoin sous le stalinisme Les premières années
51
Copyright

10 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information