Eekhoud le rauque

Couverture
Presses Univ. Septentrion, 1999 - 317 pages
0 Avis
Georges Eekhoud est un écrivain homosexuel et anarchiste belge. Il a écrit l'essentiel de son oeuvre entre 1880 et 1914. Pour la plupart de ses nouvelles et de ses romans, une première version a été publiée à Bruxelles puis une deuxième version, plus audacieuse, est parue à Paris. Eekhoud fait parti des fondateurs de La Jeune Belgique et a collaboré pendant plus de vingt ans au Mercure de France. En 1900, il a comparu devant les Assises de Bruges pour son roman Esal-Vigor, premier roman à revendiquer clairement le droit à aimer un autre homme. Après la premère guerre mondiale, Eekhoud fut encore blâmé et sanctionné par ses compatriotes pour ne pas s'être assez nettement démarqué par rapport au mouvement flamand. Toute son euvre magnifie le velours chatoyant, rêche et doux des costumes de peine, mais aussi ces éclats si particulier du français quand y brûle le flamand du peuple, la langue refoulée et idéalisée. Ce velours, Georges Eekhoud l'a instauré en fétiche et son écriture obéit sans cesse à la pulsion de la réparation.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Les origines familiales
25
Retour à Anvers
37
Séjour à Kapellen
44
LAventure de La Jeune Belgique
53
Les romans de la découverte de soi
62
Sur les ailes de la révolte
72
Un polygraphe impécunieux
97
Les romans de la manifestation du moi
115
Ils ont inventé lhomosexualité
136
une autocryptographie
205
Lœuvre comme construction
213
Lor Loque Lor
221
En guise de conclusion
281
Index
307

Expressions et termes fréquents

Références à ce livre

Informations bibliographiques