Entretiens solitaires, ou Prieres et meditations pieuses, en vers françois

Front Cover
Paris, 1660 - 259 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - ... autant de fois que la Fortune change, Que l'homme tout entier se change en même temps; Et des succès divers cette enchaînure étrange Montre en un homme seul cent hommes différents. Faible dans le bonheur, faible dans la disgrâce, Tantôt il est superbe et tantôt abattu, Dans le calme flatteur on le voit plein d'audace, Et dans le moindre orage on le voit sans vertu.
Page viii - Non qu'à parler encor sans cesse il ne s'efforce, Mais d'autres entretiens en étouffent la voix, Et de ses passions l'impérieuse amorce Le rengage bientôt sous leurs injustes lois. Ainsi l'homme insensé sans trêve et sans relâche Va du remords au crime et du crime au remords, II pèche, il s'en repent, il s'emporte, il s'en fâche; Mais ces vaines douleurs n'ont que de vains efforts. Quel moyen, Dieu puissant, d'engager ce volage A poursuivre un bonheur digne de l'enflammer? Sans doute il...
Page v - A cent objets divers tour à tour il s'engage, Et de cent tour à tour dégage ses souhaits. Ce qui fait son bonheur se change en son dommage, Ce qui lui plaît de loin le rebute de près. Son...
Page 40 - J'ai sur elle, il est vrai, de brillants avantages; Mais ces dons bien souvent deviennent des outrages Contre vous de qui je les tiens. Ce qui me vient de vous ou de grand ou de rare, Souvent contre vous se déclare Et fait mes crimes de vos biens. Dirai-je plus encor? Votre grandeur puissante Eût pu moins s'abaisser en descendant plus bas, Produire au lieu de l'homme ou le marbre ou la plante» Ces objets contre vous ne se révoltent pas.
Page x - ... pas malaisé d'en savoir l'origine. Ce pur ravissement qui se répand en nous Nous fait comprendre assez qu'il ne vient que de vous; L'âme se trouve alors dans un repos extrême, 15 Se voit en un moment au dessus d'elle-même, Souple à vous obéir, prompte à vous adorer, Capable de tout faire et de tout endurer ; La terre n'a plus rien qui l'étonne ou la flatte, Rien dans ses changements qui l'élève ou l'abatte, 20 Plus rien qui soit pour elle ou dur ou précieux, Ni rien qui puisse plaire...

Bibliographic information