Essai sur le règne d'Alexis Ier Comnène (1081-1118)

Front Cover
A. Picard et fils, 1900 - Byzantine Empire - 346 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xl - GIBBON, Histoire de la Décadence et de la Chute de l'Empire Romain, trad. par Guizot, précédée d'une notice sur la vie et les ouvrages de l'auteur et des notes critiques et historiques, 13 vols. 8vo. 1828 — 29 . . £4 4J • — Boulange, Barthé» and Lowell, 14, Great Marlborongh Street.
Page 44 - Montesquieu, pour parvenir à l'Empire ; on y alla par les soldats, par le clergé, par le Sénat, par les paysans, par le peuple de Constantinople, par celui des autres villes4.
Page 92 - Romains, dont il voulait s'emparer. Son cœur était rempli de mansuétude et d'affection pour les chrétiens; il se montrait comme un père tendre pour les habitants des pays qu'il traversait. Quantité de villes et de provinces se donnaient à lui spontanément.
Page 167 - ... la traversée des terres de l'Empire, mais en même temps les troupes en marche devaient être suivies à distance par des soldats grecs chargés de les remettre dans le droit chemin lorsqu'elles s'éloigneraient de leur route pour piller quelque village. Cette tactique fut rigoureusement suivie ; les croisés ne se firent pas faute d'essayer de piller, mais les Petchénègues, dont se plaignent à chaque instant les historiens de la première croisade, intervinrent et empêchèrent de graves...
Page 254 - Dès janvier 1112, dans une lettre5 à Girard de Marsis, abbé du Mont-Cassin, il fait allusion à l'emprisonnement du pape, et le déplore. L'ambassade chargée de remettre cette lettre dut être celle-là même qui porta aux Romains le message dont nous parle Pierre Diacre 6. Alexis exprimait aux habitants de. Rome ses regrets de la captivité du pape, et les louait de leur résistance à Henri V. Le basileus ajoutait que s'ils étaient toujours dans les dispositions dont on lui avait fait part,...
Page 76 - Le point essentiel du diplôme était le privilège accordé aux marchands vénitiens de vendre et d'acheter sur tous les points de l'Empire grec sans être inquiétés par les agents des douanes, des finances ou des ports; interdiction était faite à ces derniers de visiter leurs marchandises ou d'exiger un impôt de ce chef au nom de l'Etat.
Page 92 - Arrivé à la grande ville d'Antioche, il se rendit maître de toute la contrée, ainsi que d'Alep. Son empire s'étendit depuis la mer des Gasp (Caspienne) jusqu'à l'Océan. Il soumit tous les royaumes qui sont de ce côtéci de la mer Océane et il n'en resta aucun en dehors de sa domination : il régna sur douze nations. Après avoir pris possession d'Antioche, il alla sur les bords de la mer, dans un lieu nommé 1. AL, VI, 9, 30t. •2. Abou'lféda, op. cit., 331. Sévodie...
Page 150 - ... que celui-ci n'a jamais réclamé que l'envoi de mercenaires, et cela au moment où son empire était dans une situation des plus critiques. Aussi je crois, avec Riant1, qu'on a trop attaché d'importance au témoignage de Bernold qui nous apprend qu'au concile de Plaisance ^1-7 mars 1095), Urbain II engagea beaucoup de fidèles à promettre, même par serment, d'aller au secours d'Alexis. Tout ce que nous savons de cette assemblée est contraire à ce renseignement. Le concile de Plaisance,...
Page 250 - Sigurd fît une entrée triomphale. De la Porte d'Or au palais de Blachernes, les rues avaient été tapissées de soie pourpre, et au-devant du roi s'avançait un cortège de musiciens et de chanteurs. Sigurd, suivi de ses barons, montés sur des chevaux ferrés d'or, arriva par les Arcades troyennes et la rue des Triomphateurs au palais qui lui était destiné '-'. Un trone 1.
Page 157 - Le soin qu'il prit alors de lui donner une garnison importante nous montre combien il se défiait encore de Bohémond, car ce fut certainement contre les Normands qu'il prit le plus de précautions. Cette nécessité de veiller aux frontières de l'Empire diminuait considérablement le chiffre des troupes dont le basileus pouvait disposer; d'ailleurs, l'armée entière de Byzance eût été impuissante à résister aux flots innombrables des croisés 3.

Bibliographic information