Etudes sur Aristote: politique, dialectique, rhétorique

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 188 - ... probabit, ita probabit, ut oratori tamen aptum non esse fateatur. Haec enim nostra oratio multitudinis est auribus accommodanda, ad oblectandos animos, ad impellendos, ad ea probanda, quae non aurificis statera, sed populari quadam trutina examinantur.
Page 115 - ... ils refusent les droits de citoyen aux agriculteurs, aux commerçants, aux ouvriers. S'ils excluent de la classe des citoyens ceux que leur profession rend incapables de loisir et de vertu, ils n'accordent pas non plus la liberté personnelle aux hommes qui sont incapables de vertu par leur nature. Les Grecs sont seuls capables d'être vertueux, d'être citoyens, et même d'être libres; les barbares sont nés pour être esclaves et pour obéir aux Grecs, comme le corps est fait pour obéir à...
Page 113 - ... fondamentale entre la doctrine politique d'Aristote et celle de Platon en amène d'autres à sa suite, que M. Thurot a recueillies avec soin, et qui, rassemblées, donnent à sa thèse l'appui le plus frappant et le plus lumineux. Ainsi Platon et Aristote s'accordent tous deux, suivant lui, à admettre que le bien de l'individu ne diffère pas du bien de l'État, que la politique n'a d'autre but que d'assurer à l'individu les moyens d'atteindre son bien, et que le bien de l'individu n'étant...
Page 273 - ... aequalitatemque verborum; tum ex contrariis sumta verbis, crebra crebris, paria paribus respondeant, relataque ad idem verbum; et geminata, atque duplicata, vel etiam saepius iterata ponantur; constructioque verborum tum conjunctionibus copuletur, tum dissolutionibus relaxetur. Fit etiam suavis oratio, quum aliquid aut invisum, aut inauditum, aut novum dicas.
Page 114 - ... science de l'éducation par l'État. De là ils concluent l'un et l'autre que le citoyen appartient entièrement à l'État; Aristote rejette, comme Platon, la liberté individuelle dans la disposition de la propriété et dans la vie de famille. Enfin, plaçant tous les deux le souverain bien dans la contemplation scientifique, ils sont conduits à regarder la pratique de la vertu comme inséparable du loisir, et les travaux mécaniques comme inconciliables avec la pratique de la vertu parfaite...
Page 187 - ... ses Topiques et l'ouvrage intitulé : De sophisticis elenchis, les successeurs de Théophraste n'avaient conservé que la méthode des lieux, appliquée, non plus à la dispute en forme, mais à la dissertation oratoire. Les stoïciens laissèrent complétement de côté les Topiques d'Aristote ; ils ne s'attachèrent qu'aux autres traités de l'Organon, à la théorie du raisonnement et de la démonstration et aux moyens de réfuter les sophismes ; voilà ce qu'ils comprennent sous le nom de...

Bibliographic information