Explication historique des fables, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 40 - Tout prend un corps, une ame, un efprit, un vifage. Chaque Vertu devient une Divinité. Minerve eft la Prudence, & Venus la Beauté. Ce n'eft plus la vapeur qui produit le tonnerre; C'eft Jupiter armé pour effrayer la Terre. Un orage terrible aux yeux des matelots, C'eft Neptune en couroux qui gourmande les flots.
Page 311 - Autels flamboyants , & entre ces Autels trois grandes phioles quarrées ; puis un autre homme nud , entortillé , comme le premier , d'un ferpent : ce dernier a des ailes , & une Pique à la main gauche. On trouve enfuite quatre Autels , avec autant de phioles. La Lune furfon char trainé par deux chevaux , qui paroiflent extrêmement fatigués , termine ces figures.
Page 178 - Chaonie , s'y arrêta , & apprit aux habitans du pais , que l'intention de Jupiter étoit qu'il y eût un oracle en ce lieu-là. Ce prodige étonna ceux qui en furent les témoins , & l'oracle étant établi , il y eut bientôt un grand nombre de confultans. Servius...
Page 406 - Il eft fans doute auiC ancien que le monde , foit que la foudre l'ait porté fur la terre , foit que le vent ait embrafé quelques forêts, en agitant les branches des arbres , foit qu'on ait fait du feu par hazard en frappant deux cailloux.
Page 248 - Icrefîêntiment de Junon , pria fon amant de la cacher dans les entrailles de la Terre ; ce qu'elle obtint. Lorfque le...
Page 401 - Minerve , dont les confeils lui avoient déja fervi, lorfqu'il forma le corps de l'homme avec de la boue détrempée , monta jufqu'au ciel ; & s'étant approché du chariot du Soleil , y prit le Feu facré, qu'il porta fur la terre dans la tige d'une férule. Jupiter, outré de ce nouvel attentat, ordonna à Vulcain de former une femme qui fut douée de toutes fortes de perfeftions ; ce qui la fit appeller Pandore.
Page 101 - Sacrifices ; & comme les pafftons ne s'oublient jamais , il n'y eut point de crime qui n'eût un Dieu Patron. Les adultères reconnurent Jupiter ; les Dames galantes , Venus ; les femmes jaloufes , Junon ; & les filoux , Mercure & la Déefle Laverne.
Page 403 - Prométhée ; il paroît qu'elle renferme une ancienne histoire , mais extrêmement défigurée ; on y entrevoit une infinité d'allégories ; le nom même de Prométhée en fournit un grand nombre : il veut dire celui -qui prévoit l'avenir ; et celui d'Epiméthée signifie celui qui connoît ce qui est arrivé.
Page 99 - Dieu particulier , afin qu'il eût plus dé loifir ôc moins de peine à la gouverner ; ou pour mieux dire , on voulut adorer la nature en détail , & on fit préfider une Divinité à chacune de fes parties. On adora la terre, fous le nom de Rhea , de Tellus , d'Ops , de...
Page 292 - General d'Ofiris , fe fervit pour cratag' dégager l'armée de ce Prince , furprife la nuit par les Barbares dans une vallée ; il leur ordonna de jetter des cris & des hurlemens épouvantables , dont les ennemis furent fi effrayés , qu'ils prirent la fuite. Mais Bochart (3) prérend que G)Chan.Li, Pan n'a paffé pour être caufe de ces terreurs , que parce qu'on c' l8> exprime en Hébreu un homme épouvanté, par le mot de Pan ou Phan.

Bibliographic information