Fables: Choix de fables

Front Cover
UNIVERS POCHE, Nov 29, 2012 - Fiction - 139 pages
0 Reviews

Pour la comédie, la tragédie ou l'éloquence, toutes les places étaient déjà prises. La Fontaine ressuscite alors la fable, qui dormait depuis l'antiquité et le Moyen Âge. Un genre très humble mais qui lui offrait tout le théâtre de l'univers. Avec des animaux, il allait bâtir une comédie humaine immense et prodigieuse de délices et de cruauté, et réinventer, dirait-on, la langue française. Il parle déjà comme nous parlons aujourd'hui.

La Fontaine était un enfant, un sphinx, un farceur, un philosophe, un génie du langage. La légende de sa bonhomie distraite et paresseuse cache un sage oriental, un voluptueux, un sorcier, un enchanteur, un poète adorable. Rien n'égale, dans aucune littérature, la popularité de ses fables. Le lire et le relire, c'est retrouver le paradis sur terre.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Jean de La Fontaine est né en 1621 à Château-Thierry, où son père est maître des Eaux et Forêts. Après des études marquées par l'influence janséniste, il vient à Paris (1645), où il étudie le droit et fréquente les milieux littéraires. Devenu avocat au Parlement, il traverse de graves difficultés financières et succède à son père dans les Eaux et Forêts en 1652. La chute du surintendant royal Fouquet, qui l'avait pris sous sa protection, entraîne sa disgrâce et un " exil " momentané en Limousin. De retour à Paris, il entre au service de la duchesse-douairière d'Orléans (1664), menant alors une vie mondaine et littéraire brillante (Contes, 1665, premières Fables, 1668). Auprès de Madame de la Sablière, il rencontre les grands auteurs de son temps. En 1675 ses Nouveaux Contes, jugés trop licencieux, sont interdits de publication ; cependant, il est élu à l'Académie Française en 1683. La suite de ses Fables paraît en 1679, les dernières en 1693. Frappé par la maladie en 1692, il se convertit et s'adonne alors à la poésie religieuse. Il s'éteint à Paris en 1695.

Bibliographic information