Faust: La musique au défi du mythe

Front Cover
Fayard, Mar 12, 2008 - Music - 360 pages
0 Reviews

De tous les grands mythes littéraires, Faust est celui qui paradoxalement a suscité le plus d’incarnations musicales. La génération romantique, de Berlioz à Gounod en passant par Schumann, puisa dans la magistrale tragédie de Goethe, notamment, la matière de quantité d’œuvres de genres et de formes très divers, portant sur le mystérieux alchimiste des regards parfois contradictoires.
Mais le savant austère et damné n’avait pas dit alors son dernier mot : le XXe siècle le voit ressurgir et, après Busoni, il interpelle depuis une vingtaine d’années des compositeurs tels que l’Allemand York Höller, l’Italien Giacomo Manzoni, le Russe Alfred Schnittke, l’Américain John Adams, les Français Pascal Dusapin et Philippe Fénelon. Double défi que de s’affronter au plus métaphysique des mythes, tout en se mesurant à une lourde mémoire musicale !
Dans une enquête qui éclaire la fécondation réciproque entre mythe et musique, Emmanuel Reibel interroge ce que devient, dans un monde en pleine crise de la modernité, la figure née de l’Allemagne luthérienne, par laquelle s’était exprimé l’esprit de conquête artistique du XIXe siècle.

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, spécialiste de l’étude des relations entre musique et littérature, Emmanuel Reibel est maître de conférences à l’Université de Nanterre.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2008)

Emmanuel Reibel est maître de conférences à l’université de Paris-X Nanterre. Ancien élève de l'École normale supérieure et du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, il est agrégé de lettres classiques et docteur ès lettres. Il travaille sur les rapports entre musique et littérature : l'histoire de l'opéra, les dramaturgies musicales et les mythes littéraires en musique.

Emmanuel Reibel a notamment publié Les Concertos de Poulenc (Zurfluh, 1999), Verdi (1813-1901) (Gisserot, 2001), Les Musiciens romantiques, fascinations parisiennes (Fayard / Mirare, 2003) et L’Écriture de la critique musicale au temps de Berlioz (Champion, 2005).

Bibliographic information