Festschrift zur feier des fünfzigjährigen bestehens der Realschule I.o. (früheren hoheren bürgerschule) zu Mülheim am Rhein

Front Cover
Druck von M. DuMont-Schauberg, 1880 - Festschriften - 180 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 66 - Die Hervorbringung der Sprache ist ein inneres Bedürfniss der Menschheit, nicht bloss ein äusserliches zur Unterhaltung gemeinschaftlichen Verkehrs, sondern ein in ihrer Natur selbst liegendes, zur Entwickelung ihrer geistigen Kräfte und zur Gewinnung einer Weltanschauung, zu welcher der Mensch nur gelangen kann, indem er sein Denken an dem gemeinschaftlichen Denken mit Anderen zur Klarheit und Bestimmtheit bringt, unentbehrliches.
Page 66 - Rien n'est plus opposé au beau naturel que la peine qu'on se donne pour exprimer des choses ordinaires ou communes d'une manière singulière ou pompeuse; rien ne dégrade plus l'écrivain.
Page 54 - Essay d'une parfaite grammaire de la langue française, où le lecteur trouvera, en bel ordre, tout ce qui est de plus nécessaire, de plus curieux...
Page 65 - GRAMMAIRE NATIONALE Ou Grammaire de Voltaire, de Racine, de Bossuet, de Fénelon, de JJ Rousseau, de Bernardin de Saint-Pierre, de Chateaubriand, de Casimir Delavigne, et de tous les écrivains les plus distingués de la France ; par MM.
Page 69 - Il est faux que la langue française n'a pas de genre neutre. Nous le retrouvons effacé, il est vrai, et peu reconnaissable, mais doué de sa signification et de sa valeur propres, dans les verbes il pleut, il tonne, il importe; dans les locutions il ya, il fait beau, il faut ; dans les mots en et y, sur lesquels nous ne partageons pas l'avis...
Page 66 - Die unzertrennliche Verbindung des Gedanken, der Stimmwerkzeuge und des Gehörs zur Sprache liegt unabänderlich in der ursprünglichen, nicht weiter zu erklärenden Einrichtung der menschlichen Natur.
Page 73 - D'ailleurs, les règles qu'ils posent sont presque toutes controuvées, et ont le malheur d'être en opposition avec l'usage des grands écrivains, dont l'autorité, en ce point comme toujours, doit seule être invoquée. La matière est donc, pour ainsi dire, encore vierge.
Page 48 - Francoise faict par Loys Meigret Lyonnois : auquel est debattu des faultes et abus en la vraye et ancienne puissance des lettres.
Page 79 - De l'Enseignement régulier de la langue maternelle. A la vérité, Messieurs, ce moine franciscain de Fribourg est le père Girard , déjà connu en Allemagne et en France par un petit nombre d'écrits originaux dans les deux langues, et par l'admirable école qu'il avait formée dans sa ville natale , où la philosophie , la piété , la mode même venaient , il ya vingt-cinq ans , le visiter de tous les points de l'Europe. Esprit supérieur, et naïf ami de l'enfance, passant tour...

Bibliographic information