Fidélité à l'après: à propos du suicide de Primo Levi et de l'intériorité du mal

Front Cover
Kimé, 2000 - Psychology - 125 pages
0 Reviews
En ces temps où les massacres et l'exclusion font désormais partie intégrante du corps social, le refus de prendre en compte l'intériorité du sujet casse la solidarité qui liait les générations. La Shoah impose l'analyse du lien entre anéantissement et mémoire. Dans cette perspective, considérer que Primo Levi est un témoin essentiel relève de l'obscénité. Tout discours hagiographique exige que le personnage exemplaire soit le support d'une rationalité et non pas l'agent d'une interactivité. Niant la signification de l'écriture testamentaire, il fait s'évanouir le sujet et ruine son identité. Constituer le témoin sur le mode de l'idéalité a conduit Primo Levi à annuler par sa mort voulue le témoin qu'il était. C'est en analysant son style qu'on mesure que cet écrivain a été conduit au suicide par la méconnaissance d'un soi qui abolissait l'homme. Se suicider, c'était supprimer le vide qu'il avait mesuré en lui, faute d'avoir trouvé la faille qui exige que le sujet soit un autre pour soi-même.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Abréviations
10
De Isaac Schneersohn à Primo Levi
33
La conscience du malheur
53
Copyright

2 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information