Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volumes 21-22

Front Cover
Mme veuve Dabo, 1824
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 216 - L'arrivée de ce Franval l'a tout à fait déconcerté. Je tremble qu'il ne lui survienne quelque retour de vertu. L'assemblée sera chaude. (A un valet qui entre.) Ecoute, toi, Michel, tu te tiendras à cette porte. Dès que tu entendras disputer dans ce salon, ne manque pas d'accourir tout effrayé, annonce à Durville qu'il vient de prendre à sa femme un évanouissement; il te suivra, et je reste maître du champ de bataille. (Le valet...
Page 315 - Km iu: allant reprendre son fauteuil et s'approchant de Déricour. Oh ! que non pas. Nous n'en sommes pas là ; n'allons pas si vite. Il me survint une crise le lendemain .... non, le surlendemain .... Je disais bien, le lendemain, un mardi ; cela devint très-compliqué. J'ai été six semaines au lit; on m'a mis les sangsues; j'ai eu les ventouses aux jambes; on m'a saigné deux fois; j'ai pris trois fois l'émétique.
Page 313 - C'est vrai, il me l'avait dit; et il ya mieux, je ne saurais vous en vouloir: n'est il pas naturel qu'on se fasse céler quand on est occupé? D'ailleurs si vous aviez su que c'était moi ... Au surplus j'y suis fait. Moi qui n'ai d'autre métier que celui de rendre des visites quand je me porte bien , je monte, je descends les escaliers, je parle aux portiers, aux femmes de chambre, et j'ai le bonheur de ne pas dîner sans avoir des nouvelles de presque tous mes amis. DÉRICOUR à Flamand. Allons,...
Page 10 - Delaigle? Il semble à vous entendre que je ne sache pas me conduire. Ne faut-il pas aller réveiller les gens? Oui, je l'avoue, quand je suis maître de ma journée, c'est un délice pour moi.... M'éveiller sans savoir ce que je ferai, sortir sans savoir où j'irai, observer les passants, deviner à quel point en sont un homme et une femme qui se donnent le bras, c'est fort agréable ; mais cela n'empêche pas que je n'aie, quand il le faut, de l'activité, de la promptitude. Monsieur Delaigle...
Page 176 - DURVILLE. Oh! je vais lui rendre... DUHAUTCOURS. Gardez-vous-en bien ; vous feriez soupçonner... Il les perdrait au jeu. C'est vous seul que je crains, mon cher Durville. Vous n'avez pas de force de caractère, de fermeté. Et ceux qui ont acheté, revendu, centuplé leurs capitaux ; et ceux qui prêtent sur des gages qu'ils vendent, qui ne vivent que de pots-de-vin sur les marchés, et les caissiers qui font...
Page 248 - J|admire la promptitude avec laquelle vous expédiez les choses , monsieur : et quand il s'agit du bonheur de nos enfants , vous avez l'air d'en faire un marché. BOURVAL. Point du tout , le bonheur se trouve dans la convenance des deux époux. Vous connaissez mon fils pour un bon sujet ; moi je sais que mademoiselle est une bonne fille , c'est d'accord cela. Il faut bien en venir aux affaires d'intérêt. Qu'est-ce que vous me parlez de marché? tout n'est- il .pas marché dans ce monde?
Page 289 - ... d'Antin adoptaient pour lieu de promenade « quelques toises du boulevard Italien (2) . » Cette mode, qui existait déjà en 1803 (3), devint de plus en plus exclusive avec le temps; en 1809, dans les Oisifs, de Picard, un petit-maître formulait ainsi son programme pour le début de la journée : « Je vais m'habiller. Ma tasse de chocolat chez Tortoni, deux heures de soleil sur une chaise à Coblentz (4).
Page 325 - Allons. LEFFILÉ. Je m'étais endormi. Je vous dirai que ce qui m'est resté de ma maladie, c'est une perpétuelle envie de dormir ; je m'endors au bruit d'une dispute, d'une conversation ; mais quand je me trouve seul avec quelqu'un, je me réveille sur-le-champ.
Page 229 - Une place tout-à-fait dans mes goûts , une véritable place d'homme de lettres.' MADAME FIERVILLE. Vous pourrez nous être très-utile. On dit qu'à Paris c'est la femme sur-tout qui doit solliciter pour le mari. Vous me direz à quelles portes il faut frapper , quelles gens il faut voir; vous me présenterez, vous me conduirez. Mais, adieu, adieu; vous êtes pressé, et nous aussi. Nous ne tarderons pas à revenir.
Page 257 - J'ai beaucoup cultivé mon esprit, j'ai fait quelques vers français ; en confidence même, j'ai jadis ébauché une tragédie : nous avons d'ailleurs une certaine traduction. . . Je me suis peu occupé de l'éducation jusqu'ici, si ce n'est en théorie ; mais comme il ne s'agit pas d'apprendre à lire à...

Bibliographic information