Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volumes 6-7

Front Cover
Mme veuve Dabo, 1824
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 370 - Prêchant la tolérance, et très-intolérants ; Qui, sur un tribunal érigé par eux-mêmes, Jugent tous les talents en arbitres suprêmes; De quiconque les flatte orgueilleux protecteurs, De quiconque les brave ardents persécuteurs ; Enfin du monde entier s'arrogeant les hommages, Pour avoir usurpé la qualité de sages.
Page 370 - Est de se croire un droit exclusif au génie; Flatteurs en affichant le mépris des grandeurs; De tout ce qu'on révère audacieux frondeurs ; Pleins de crédulité pour des faits ridicules, Et sur tout...
Page 19 - Que de raffinement ! CRISPIN. Quand on veut plaire aux gens , II n'est rien de si beau que de curer ses dents : Parmi certaines gens , c'est la belle manière.
Page 314 - ... celle-ci lui appartient plus que celle des autres. On ya remarqué un grand nombre de vers heureux; mais il n'en est point qu'on ait plus applaudis que ceux-ci, qui terminent le premier acte. Ces coupables excès ont duré trop long-temps, Et j'oserais m'attendre à d'heureux changemens ; Le Francais suit toujours l'exemple de son maître ; Tout m'invite à penser que les mœurs vont renaître.
Page 95 - Le fond en est réel; il est très-vrai que la pièce intitulée Les Querelles des Deux Frères, ou la Famille bretonne, a été retrouvée , chez un épicier, parmi des paperasses achetées à la livre par ce marchand ; il est très-vrai que quelques mois avant sa mort, et par une triste prévoyance , Collin voulut supprimer beaucoup de papiers inutiles , et qu'il chargea Véronique, sa servante, de les brûler ; mais que celle-ci, déterminée par l'appât d'un petit profit, alla les vendre au...
Page 370 - Flatteurs en affichant le mépris des grandeurs; De tout ce qu'on révère audacieux frondeurs ; Pleins de crédulité pour des faits ridicules, Et sur tout autre objet sottement incrédules; Pensant que rien n'échappe à leurs yeux...
Page 90 - Parterre. Pour réfléchir, messieurs, la matière est fort ample. Amants, maris jaloux, profitez de l'exemple; Soyez de bonne foi , croyez qu'on l'est aussi ; Et pour prendre leçon , venez souvent ici.
Page 38 - Julie est contre toi de fureur animée , Te nomme indigne ami , perfide , scélérat , Et me veut faire , moi , rompre avec un ingrat. Conçois-tu le plaisir que ce succès me cause ? DAMON. Conçois-tu les chagrins à quoi cela m'expose ? Je vois que tu seras content de ton côté , Et que je serai, moi, méprisé, détesté.
Page 109 - Je l'aime dès l'enfance... Hélas ! je le perdrai; Je resterai tout seul, et je le pleurerai. Oh ! combien je voudrais que son dernier ouvrage Du public satisfait emportât le suffrage ! Car je prévois qu'un jour on le retrouvera; Quand il n'y sera plus, sans doute on le jouera; Oh ! que ne puis-je alors, d'une voix attendrie, Dire au public : Messieurs, écoutez, je vous prie; Car c'est le chant du cygne à ses derniers...
Page 25 - Oh ! ventrebleu! c'est trop raisonner sur ce point ; Je vous crus mon ami, mais vous ne l'êtes point. Il faut quitter ce titre, ou bien il faut te rendre. DAMON. Mon amitié m'engage à ne m'en plus défendre; Je vais pour te servir employer tous mes soins , Je n'épargnerai rien : mais souviens-toi du moms Des efforts que j'ai faits pour sauver à Julie Cette outrageante épreuve où la met ta folie.

Bibliographic information