Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 40

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 65 - ma femme de mon vivant. C'est décidé, je ferai ce mariage. La seule difficulté, c'est d'y faire consentir mon neveu et madame de Melval, qui ne sont pas prévenus et qui ne se doutent de rien. Mais mon neveu aime toutes les femmes ; ainsi il y aurait bien du malheur s'il allait une fois par
Page 101 - silence le plus absolu. GUSTAVE. Je vous le demande, est-ce possible?... Oui, Madame, parlez, exigez des preuves, des sacrifices ! Vous prétendez que j'aime le monde; je l'abandonne pour vous; je renonce à Paris, à tous ses plaisirs. Les lieux que vous habitez seront désormais les seuls qui puissent me plaire ; vos goûts
Page 88 - Moi, Monsieur? D'où viennent ces reproches? qu'ai-je donc fait? de quel crime suis-je coupable ? GUSTAVE. Quel crime!... Ah! c'est vous maintenant qui ne pourriez pas me comprendre; vous qui vous laites un jeu d'inspirer un sentiment que vous ne sauriez éprouver; vous dont la coquetterie... AGATHE. Moi, coquette !... Qui a
Page 113 - au Ciel, il s'éloigne, il n'est plus ici, le perfide ! Oser encore m'écrire! et que pouvait-il me dire? Oui, sans doute, furieux de voir ses projets déjoués, il voulait de nouveau chercher à abuser de ma faiblesse , de ma crédulité.... (Regardant autour d'elle.} Sa présence en ces lieux me
Page 81 - vu à Paris, dans les meilleures sociétés, briller par ton esprit, ton bon ton. Et comme elle avait l'air d'en douter, je me suis permis de lui raconter quelques-unes des glorieuses aventures qu'on t'attribue dans le monde. Je sens que c'était indiscret ; mais je tenais à la convaincre.
Page 63 - grande porte qui conduit dans l'intérieur de la maison ; plus loin la porte d'une chambre, qui est censée celle de Gustave. A gauche, une grande porte donnant sur les jardins, et conduisant à l'extérieur ; sur le premier plan, du même côté, un petit cabinet. — Un piano est au fond du théâtre, auprès de la croisée. SCÈNE PREMIÈRE.
Page 84 - tranquillité qu'à ma bonté d'âme et à ma clémence; car jusqu'à présent je n'ai seulement pas fait attention à elle, et franchement j'ignore pourquoi je l'ai épargnée, car, maintenant que j'y pense , elle n'est vraiment pas mal. De la tournure, une physionomie expressive, et de la fierté.
Page 75 - Je vous le disais bien , il ne dort plus. GUSTAVE. Il est vrai que c'est la faute de votre jardinier. Je lui avais dit de me réveiller entre six et sept, ce qui était raisonnable ; et le malin, se rendant à l'ouvrage, il me crie,
Page 54 - trompe, Madame... du moins tout nous le prouve... Vous croyez à celui que vous épousez une grande fortune, et l'on assure qu'il est ruiné. CÉCILE. Oui, Madame... Vous le croyez un homme de qualité... il ne l'est pas plus que moi; et pour que vous sachiez à quoi vous en tenir.,
Page 11 - tous les plaisirs... Cinquante mille francs par mois; si on ne trouve pas le bonheur à ce prix-là... c'est qu'il n'est pas à vendre... Ma foi, je ne regrette pas mon argent, je me suis amusé. AIR : d'Aristippe. De Paris j'ai vu les miracles, De ses plaisirs j'ai goûté les douceurs

Bibliographic information