Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 19

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 39 - Pour mériter son cœur, pour plaire à ses beaux yeux J'ai fait la guerre aux rois ; je l'aurais faite aux dieux.
Page 19 - Je venais, Monsieur, pour vous assurer de mes services : mais il n'est pas juste que les deux plus grands fous du royaume soient du même parti. Je m'en vais à l'hôtel de Condé; » et vous remarquerez, s'il vous plaît, qu'il y alla.
Page 92 - Certainement, sire, ce plan- là a quelque chose de très-séduisant; mais j'aperçois une grande difficulté dans son exécution; je connais mon neveu, il est fier, extrêmement fier, il ne voudra pas accepter ma terre.... Ainsi je ne l'offrirai pas, et il ne l'aura pas. LE CHEVALIER. A la bonne heure! je crois même que vous avez raison; une générosité aussi subite de votre part pourrait ressembler à de la peur; il vaut bien mieux satisfaire le baron , en acceptant son combat h mort.
Page 162 - ROSINE. Ce n'est pas la punition que je craindrais , c'est son affliction ; il en mourrait , ce bon vieillard. FÉLIX. C'est aussi ce qui m'arrête.... pourtant il faudra trouver un moyen... Puisque je suis sûr que tu m'aimes, ma petite Rosine, va, tout n'est pas désespéré ; et peut-être avant la fin de la journée...
Page 94 - Je me dis: il se peut que mon neveu, qui adore la petite Juliette , triomphe de sa délicatesse ordinaire ; et alors il acceptera la terre que , par égard pour votre majesté, je consens de bon cœur à lui donner. LE CHEVAI.I ER.
Page 55 - C'est en vain que je me suis informée de lui , on m'a répondu qu'il avait obtenu un congé de son colonel, pour aller prendre les eaux : le mensonge est adroit ! comme s'il eût fait mystère avec moi.... Oh! ce dernier trait le hannit pour jamais de mon cœur.
Page 32 - On dit que le prince Auguste veut s'opposer aux justes projets de la France; que la guerre va s'allumer entre nous et l'Autriche. Votre Majesté va prendre sans doute le commandement de ses armées; je la supplie de m'y donner un emploi. Quelque rang, quelque grade auquel vous daigniez...
Page 63 - Baron fora le bonheur de nos jeunes gens. Mais tandis que je m'occupe si généreusement des autres, je néglige mes propres intérêts. Que doit penser la Marquise?... Au premier abord, son œil scrutateur m'embarrassait; maintenant, je suis un peu aguerri ; n'allons pas céder au plaisir que j'ai de la revoir; ayons toujours devant les -yeux l'importance du secret qui m'est confié, et mes sermens sur l'honneur d'un gentilhomme.
Page 157 - Mon ami. songe que ,e nouvel état que tu vas embrasser doit changer tes goûts et te forcer à maîtriser tes passions ; considère toujours, dans la douce compagne que le Ciel t'a destinée , un être faible qui souvent a besoin d'indulgence. N'oppose point une résistance trop opiniâtre à ses désirs, n'abuse point des ptivilèges que t'accordent les lois, et que la tyrannie...
Page 114 - ... ressenti les transports de la plus grande joie. Il m'a sauté au cou ^ il m'a embrassé , il m'a appelé son cher trésorier; il m'a.... enfin, nous allons partir... Allons, mon cher neveu, il faut te préparer à notre séparation; mais, avant de te quitter, je te dois les plus sages avis... Mon cher enfant , songe toujours que l'honneur.... LE BARON.

Bibliographic information