Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 27

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - Vous ne les avez point vus, la main fur leur bleflures, prendre de leur fang, le montrer au ciel, & tomber en implorant des vengeurs.... Je me fauve chez Coligny. Je voulois mourir auprès de ce grand homme, ou du moins y rallier notre parti difperfé. On précipitoit fon corps déchiré. Guife fouloit aux pieds fes cheveux blancs. Sa troupe impie infultoit encore à la dépouille du plus honorable des humains ! AR SENNE pere, avec enthoufafme.
Page 39 - Cette cour abominable, fléau perpétuel de la nation, a médité le crime. Paris nage dans le sang ; nos frères sont égorgés ; leurs assassins triomphent, et foulent aux pieds leurs cadavres sanglants. Puis vient la peinture, tant de fois essayée depuis, de cette nuit effroyable : un détail rappelle le célèbre morceau de la Henriade...
Page 4 - Richelieu de soumettre les protestans, contre lesquels les efforts de Henri II , de François II , de Charles IX et de Henri III , avoient e'té vains , et qui n'avoient cessé de donner les plus vives inquiétudes à Henri IV lui-même. glois dans l'isle de Rhé, où je les avois laissez , et de...
Page 67 - Il serait aussi inutile que dangereux de s'y arrêter. . . Joignez- vous à moi, Monseigneur, je vous en prie pour la dernière fois... Je serais forcé d'envoyer un grief contre vous. Ne vous perdez pas. . . Ceci pourrait avoir des suites plus funestes que vous ne pensez. . • Laissez ces malheureux huguenots subir leur sort ; le Roi ne fait sans doute que prévenir leurs fureurs. J. Henn. — Ah Dieu ! Ce n'est pas assez de commettre le crime, on entreprend encore de le justifier. . . Vous m'avez...
Page 81 - ... état. Ecrivez de notre part à la cour que dans tout le militaire il ne s'eft trouvé que des hommes courageux , prêts à voler aux actions les plus périlleufes, mais pas un feul bourreau.
Page 148 - ... pour prétendre aux plus hauts partis , qu'en arriverait-il ? La ruine des familles , le renversement de l'ordre , le mépris de l'autorité paternelle , et plus tard , les regrets , la honte et la douleur. Oui, un mariage disproportionné est un attentat contre la société, et elle a dû armer les lois contre les séductions d'un sexe , et les folles passions de l'autre.
Page 66 - II ne faut pas raisonner profondément pour sentir qu'on est homme et chrétien avant que d'être sujet, que le monarque, qui passe, n'est point la patrie ; qu'il est des bornes que le pouvoir royal ne saurait franchir, sans quoi le sujet ne serait plus qu'un vil instrument de servitude ; que la vertu enfin est de toute éternité dans le cœur de l'homme, pour l'avertir quand il doit obéir ou résister : il est de ces ordres sanguinaires que la divinité même (s'il était possible qu'elle les...
Page 39 - ... brifent nos portes, & nous réveillent en nous perçant le fein. EVRARD. Et comment nous es-tu rendu ? ARSENNE fils.

Bibliographic information