Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 22

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 309 - Oh ! que non pas, nous n'en sommes pas là; n'allons pas si vite; il me survint une crise le lendemain;... non, le surlendemain... Je disais bien, le lendemain , un mardi ; cela devint très-compliqué. J'ai été six semaines au lit ; on m'a mis les sangsues. J'ai eu les ventouses
Page 48 - chez un libraire bouquiniste; il était trop cher : ensuite, comme il pleuvait, je n'ai pas pu sortir des galeries de bois ; et enfin j'ai fait des réflexions... J'irai demain, ou plutôt j'écrirai ; car vois-tu, est-il bien que j'aie l'air de courir après les gens? je leur demanderai un rendezvous.
Page 8 - j'irai, observer les passans , deviner à quel point en sont un homme et une femme qui se donnent le bras, c'est fort agréable; mais cela n'empêche pas que je n'aie , quand il le faut, de l'activité, de la promptitude,
Page 12 - mari, et la lui remet en le pressant de sortir. ) Pardon , madame Musard, mais c'est la vérité, et avant de vous connaître il m'était bien permis... Enfin j'ai toujours trouvé ce diable d'homme sur mon chemin. C'est un intrigant qui m'a soufflé tout ce que je voulais avoir.
Page 26 - chambre. En affaires comme en voyage , Choisissons le plus court chemin ; Suivons le précepte du sage, Ne remettons rien à demain. Jeune avocat à la tribune , Jeune amant près d'un tendre objet, Vous tous qui courez la fortune, Souvenez-vous de mon couplet. En affaires comme en voyage, etc
Page 8 - Delaigle! Il semble à vous entendre que je ne sache pas me conduire Ne faut-il pas aller réveiller les gens ? Oui, je l'avoue , quand je suis maître de ma journée, c'est un délice pour moi.... M'éveiller sans savoir ce que je ferai, sortir sans savoir
Page 16 - j'ai un rendez-vous très-important avec un ami, le seul qui veuille bien encore me recevoir; et je reviens bientôt savoir ce qu'aura fait mon père. Ne le quittez pas, pressez-le, qu'il s'habille, qu'il sorte, qu'il m'obtienne la place que je sollicite, et qui doit me
Page 33 - je le parierais ; mais je lui apprendrai... J'irai à pied, j'aurai plutôt fait. ( A Eugène. ) Monsieur, je vous défends de voir mademoiselle Lerond. Madame, veillez sur votre fils; vous sentez qu'il y va de votre gloire, que vous me compromettriez— Ma canne, mon chapeau— mon parapluie , le
Page 307 - à Flamand. Veux-tu bien te taire ? LEFFILÉ. Ne le grondez pas. C'est vrai, il me l'avait dit; et il ya mieux, je ne saurais vous en vouloir : n'est-il pas naturel qu'on se fasse celer quand on est
Page 15 - Vraiment, ce n'est pas sans peine ; malgré l'importance des affaires qui l'appelaient, il s'arrangeait toujours si bien , il s'y prenait toujours si tard qu'il n'y avait de place pour nous dans aucune voiture. Eh ! quel voyage! pas un postillon , pas un aubergiste , pas un

Bibliographic information