Fin du Répertoire du Théâtre Français: avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres, Volume 36

Front Cover
Pierre Marie Michel Lepeintre Desroches
Mme. veuve Dabo, 1824 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 182 - Ln jour il est agriculteur. Il a bon ton , il a bon air, Pourtant , malgré sa bonhomie , De son cousin le dey d'Alger II a quelquefois la manie : Tout à coup lui prend un accès, Pour un rien il s'emporte , il gronde , II vous tue!... et l'instant d'après C'est le meilleur homme du monde. LAGINGEOLE. Je conçois ça, c'est la maladie du pays. MARÉCOT. Mais surtout, il n'aime pas à attendre... Ainsi, hâtez-vous d'amener votre ours. Schahabaham donne aujourd'hui même une...
Page 181 - Ahl mon ami, mon cher ami, nous sommes sauvés! Je prédis à vous et à votre ours le sort le plus brillant. Par exemple, si celui-là ne devient pas le favori du pacha!... Mais ce n'est pas tout : le pacha aime aussi les poissons ; il nous faudrait donc un poisson extraordinaire. TRISTAPATTE. Je vous comprends bien : vous ne voulez pas un roquet de poisson, un goujon par exemple.
Page 155 - FRANVAL. Comment ! au milieu d'un bal ? DERVILLE. Je n'en fais jamais d'autre. Ce n'est pas dans le cabinet , c'est dans le salon qu'on traite les affaires. Vous croyez peut-être que c'est pour mon plaisir que je vais dans le monde ; du tout , c'est encore une spéculation. Le matin , où voulez-vous que je rencontre mes confrères? pas un n'est chez lui! tandis que le soir, allez à un écarté , ils y sont tous.
Page 84 - DE GONDREVILLE. Oui, j'en conviens, toute l'armée Ne compte pas deux guerriers tels que lui. ADOLPHE. D'honneur, vous serez content : la ville est excellente , et le régiment y est très-bien vu : tous les soirs notre musique fait danser les dames... je suis sûr que cela ne vous déplaira pas , parce qu'en garnison il faut bien.... vous comprenez . Tous les matins de grandes manœuvres de cavalerie , qui font l'admiration de tous les bourgeois de Pont-sur-Yonne et...
Page 223 - J'ai dans mainte circonstance , Toujours ennemi de l'eau , Voté contre l'abstinence , Et contre le vin nouveau ; Mais , lorsque , dans mes finances , L'ordre est un peu rétabli , Je vais tenir mes séances Chez Baleine ou chez Véry ; Je me place, dès que j'entre , N'importe dans quel endroit , A la...
Page 177 - TRISTAPATTE. C'est-à-dire que tu me mets toujours en avant, et je .commence à en avoir assez . S'il ya quelque danger à courir, quelques coups de bâton à recevoir, c'est toujours pour moi. Voilà mes profits ! nous devrions au moins partager. LAGINGEOLE. Tout peut se réparer.
Page 169 - Et pour nous surtout , car enfin cet ours était assez bonne personne; il ne méritait peut-être pas la place importante qu'il occupait, mais on ne peut pas dire qu'il ait abusé de sa faveur, et on ne peut pas lui reprocher une seule injustice , ni un acte arbitraire.
Page 205 - ... regardant. Je ne me trompe pas: c'est l'associé de Lagingeole. Ah! c'est donc vous, marchand européen? Venez donc un peu ici que nOUS causions. (Les deux ours vont s'asseoir sur le divan qui sert de trône à Schahabaham.) Comment SC fait-il?...
Page 180 - Oh! exactement semblable, excepté, par exemple, qu'il est noir; mais en fait de talents, la couleur n'y fait rien, et je vous livre celui-là pour le premier ours du monde. Il a fait l'admiration de toutes les cours et ménageries de l'Europe. En ce moment il arrive directement de Paris, où il avait été appelé par souscription pour remplacer l'ours Martin qui était indisposé ; mais l'indisposition n'a pas eu de suites.
Page 182 - Schahabaham donne aujourd'hui même une tête à la sultane favorite, qui justement est Française; et puisque vous et votre ours l'êtes aussi , ça lui fera plaisir. On aime à voir ses compatriotes... J'ai encore un autre marché à vous proposer, mais nous en parlerons dans un autre moment. Le pacha ne peut tarder à paraître; hâtez-vous de quitter ces lieux. (Il sort.) SCÈNE VIII.

Bibliographic information