Géographie de Grégoire de Tours: Le pagus et l'administration en Gaule

Couverture
Furne, 1858 - 154 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 150 - Asphalti. Sans savoir nager, on est soutenu sur ses eaux, et le corps s'y couvre de soufre (GM 26). MEDIOLANENSIS urbs Italiœ, Milan. NILUS. Au commencement de son Histoire ecclésiastique (i, 10), Grégoire, à propos du passage de la mer Rouge par les Israélites, entre dans quelques détails qui, en certains points, ne manquent pas de précision, sur l'étendue du golfe Arabique, le cours du Nil et la ville de Clysma, près de laquelle périt le Pharaon. Voici comment il s'exprime : De hac civitate...
Page 64 - Mais les ducs n'étaient pas seulement des chefs d'expéditions militaires ; en outre les rois les laissaient à demeure dans des pays frontières ou les préposaient dans l'intérieur même de leurs États à la direction d'un nombre plus ou moins considérable de cités *, avec une autorité supérieure à celle des comtes. Ainsi le comte de Tours, Leudaste , ayant encouru la disgrâce .de Chilpéric, s'enfuit dans le Berry, pille et maltraite les habi» c Haec cernens Childebertus Gundulfum ex...
Page 22 - EXPRESSIONS. 267 point elles cadraient avec des divisions régulières du sol. II TRANSFORMATION DES NOMS DE LIEUX. Grégoire a reconnu avec une touchante franchise les défauts de son style ; il avait lu quelques auteurs de la bonne latinité et les avait assez pratiqués pour sentir ce qui lui manquait à lui-même; il subissait l'influence du milieu barbare dans lequel il vivait , et voici en quels termes il a fait l'aveu de son incorrection de langage : « Je crains , si j'entreprends d'écrire,...
Page 146 - Il est assez difficile de savoir quelle ville désigne ce nom cité dans GM, 42. Paul Diacre la mentionne dans son Histoire des Lombards (liv. IV, chap. iv). Ortélius pensait que ce devait être Brios, au pied des Alpes, où Charles le Chauve est mort; mais la ville dont il s'agit ici, pour avoir été témoin d'un miracle de saint Laurent, paraît être au delà, non en deçà des Alpes.
Page 14 - Valois nous a laissé sur la géographie du moyen âge un ouvrage d'ensemble excellent et qui nous permet d'en attendre un plus complet. D'Anville a repris l'œuvre à sa source et discuté l'emplacement des lieux cités par les auteurs de l'époque gallo-romaine. M. Walckenaër a retracé les grandes divisions successives que le sol a subies dans cette même période. M. Guérard s'est emparé particulièrement de la portion •théorique de la géographie au moyen âge, et a indiqué les divisions...
Page 58 - Entre toutes ses applications, la plus fautive alors est celle qui le rapporte au sol entier de la cité, car il avait été une fraction de la cité plus ou moins considérable, selon les temps, mais n'avait jamais désigné ni la civitas de César, ni la civitas du temps d'Honorius. Si à cette circonscription, qui s'appelle la cité, nous appliquons la dénomination de pagus major, à notre tour nous consacrons sans utilité l'application fautive que les Mérovingiens ont faite du mot pagus. Quant...
Page 14 - ... sa source et discuté l'emplacement des lieux cités par les auteurs de l'époque gallo-romaine. M. Walckenaër a retracé les grandes divisions successives que le sol a subies dans cette même période. M. Guérard s'est emparé particulièrement de la portion théorique de la géographie au moyen âge, et a indiqué les divisions en usage sous les deux premières races de nos rois. Un dictionnaire de noms de lieux et une série de cartes, voilà, laissant de côté la géographie celtique dont...
Page 70 - ... est démontré par plusieurs passages des chroniqueurs et par trois formules de Marculfe1 . Le consentement public était de même invoqué pour la nomination du comte. Que ce fût là une simple formalité, quand Leudaste, comte de Tours, ou Eulalius, comte de Clermont, devaient à des présents ou à la faveur aveugle du roi , l'autorisation de s'abattre sur une cité comme sur une proie, je le crois volontiers; le fait cependant n'en est pas moins intéressant et bon à constater. Grégoire...
Page 13 - ... de suivre ses leçons et de s'instruire de son exemple portent un inaltérable respect, M. Guérard , pénétrait hardiment dans les périodes du moyen âge, où, seule encore, l'œuvre de Valois jetait un demi-jour, et appliquait à des recherches aussi difficiles que profondes les qualités ingénieuses et patientes de son esprit. Dans ce genre d'études , qui a pour but de ne laisser au lecteur aucun doute, aucune arrière-pensée, de donner à son esprit une satisfaction complète et de lui...
Page 68 - Il ne conviendrait pas, en effet, que la dignité de juge fût confiée à quelqu'un dont l'intégrité et la fermeté n'auraient pas été éprouvées d'avance. Or, nous trouvant bien informés de ta fidélité et de ton mérite, nous t'avons commis l'office de...

Informations bibliographiques