Géographie de la Gaule au VIe siècle

Front Cover
Hachette et cie, 1878 - Gaul - 651 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 627 - GAULE. J'avais, au début de mes études sur la géographie de Grégoire de Tours, le désir de décrire le partage de la Gaule fait entre les fils de Clotaire, à la mort de leur frère Caribert, en 567 , partage sur lequel le texte du traité d'Andelot me paraissait jeter un jour particulier; mais je n'ai pas tardé à m'apercevoir que ce projet n'était pas réalisable, non-seulement à cause de l'obscurité et des contradictions de plusieurs passages du chroniqueur, mais encore parce que, ces...
Page 99 - Chilperic et Sigebert, firent entre eux un partage régulier. Le sort donna à Charibert le royaume de Childebert et Paris pour siège principal; à Contran, le royaume de Clodomir et Orléans pour siège; à Chilperic, le royaume de son père Clotaire et pour capitale Soissons; à Sigebert, le royaume de Théoderic et pour siège Reims...
Page 577 - C eau ou Ceaux. Or, on ne trouve dans le territoire de l'ancienne civitas Pictavorum aucun lieu du nom de Selle, et tous les Celle qu'on y rencontre semblent devoir leur dénomination aux monastères d'ordre inférieur qui leur ont donné naissance. Nous trouvons en revanche deux villages du nom de Geaux, situés, l'un au canton et à cinq kilomètres au nord-est de Couhé (Vienne, arr.
Page 576 - ... qui, vers la fin du règne de ce prince (de 556 à 561), quitta la cour et entra dans le clergé apud Sellense castrum, au diocèse de Poitiers, où il fut ordonné évêque avec promesse de la future succession de Pientius, qui gouvernait alors l'église poitevine. Quelques années après, l'évêque Pientius mourut, mais Clotaire n'était plus de ce monde, et le roi Charibert, celui de ses fils auquel était échu le Poitou, désigna Pascentius pour occuper le siège épiscopal vacant, au mépris...
Page 4 - ... siècle, lorsque la Gaule était divisée entre les Francs, les Bourguignons et les Goths (501-507); 2° sous les fils de Clovis (511-558); 3° sous les successeurs de. Clotaire l'ancien (561-613). Onze cartes seront jointes à cette partie de notre livre et la...
Page 577 - Sellense ; mais, avant de reprendre les investigations, il est indispensable, croyons-nous, de fixer le vocable même de ce castrum, que Grégoire de Tours emploie seulement sous la forme adjective et qui doit être traduit différemment, suivant qu'on le considère comme masculin ou neutre (Sellus, Sellum), ou comme féminin (Sella). En effet, Sella aurait produit, en français, Selle ou Celle, tandis que Scllufi ou Sellum aurait donné Seau, Seaux, Ceau ou Ceaux.
Page 580 - Rézé (Ratiate), situé sur la rive gauche de la Loire en face de Nantes. Ce sont les conquêtes des rois bretons sur les faibles successeurs de Charlemagne qui portèrent atteinte à l'intégrité de cette vaste circonscription. Le pays de Retz est d'abord annexé, en 843, à la Bretagne et par suite au diocèse de Nantes, et il semble que le pays de Tiffauges...
Page 579 - Châteaameillant, etc., le nom commun castrum s'est soudé au nom propre de la localité. La situation de Chantoceaux, près du pays de Tiffauges et à dix lieues au nord de la ville de ce nom, sur une colline de la rive gauche de la Loire, répond parfaitement aux exigences du texte de Grégoire de Tours, et de celui du chroniqueur contemporain de Pépin et de Charlemagne. Au dire de notre confrère M. Célestin Port, qui, cependant, n'ya pas reconnu le castrum où les Theifales vinrent menacer...
Page 112 - ... certaine le lot qui échut à chacun des trois rois francs, lors du partage de la Provence. dont la séparait seulement la cité d'Agen, que rien ne prouve avoir été étranger au royaume de Théoderic. Le troisième groupe comprenait tout au moins la cité d'Angers, provenant évidemment du royaume de Clodomir, et...
Page 104 - Clolaire reçut Tours et la cité de Poitiers, si importante au point de vue territorial. Théoderic devint possesseur de la cité de Sens, dont une partie était passée à Childebert ; on lui donna aussi Angers. La composition du royaume d'Austrasie après le partage de la Bourgogne ne permet guère de croire que la cité d'Auxerre ait pu être donnée à un autre prince qu'à Théoderic. Quant à Nantes, nous ne savons à qui l'attribuer ; car, par suite du partage des États de Clodomir, son...

Bibliographic information