Gainsbourg raconte sa mort

Front Cover
Grasset, Mar 1, 2001 - Fiction - 182 pages
0 Reviews
Bayon est journaliste à Libération depuis 1980. Il a publié, entre autres, Les Animals (Grasset, prix Interallié 1990) et La route des gardes (Grasset, 1998), Le Lycéen (Grasset, 2000). Ce livre a été publié par Grasset en 1992, sous le titre Serge Gainsbourg mort ou vices. Nous le rééditons, sous une nouvelle couverture, à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de Gainsbourg. Scandaleux ou sublime ? Voici le testament surréaliste de Serge Gainsbourg, disparu le 2 mars 1991. « Je suis mort, nous dit sa voix de l'au-delà, je fais un bilan » : c'est la première partie du volume. L'artiste y raconte, dans une interview littéralement visionnaire de 1981, devenue best-seller Libération à l'heure des funérailles (800 000 ex.), son trépas historique. La deuxième partie parle sexe. En une confession pornographique sans précédent, Don Juan Gainsbourg remonte longuement le fil de sa vie intime : stars, chiens, homosexualité, tout y passe. Le tout, entre Mémoires d'outre-tombe et Mémoires d'un vieux dégueulasse, émouvant comme Marguerite Duras et drôle comme Coluche, est l'ultime provoc du créateur de Requiem pour un con.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2001)

Né en 1951 en Côte d’Ivoire, Bayon est journaliste à Libération et romancier. Il est l’auteur, chez Grasset, de Le lycéen (2000, nouvelle édition), Les Animals (Prix Interallié, 1990), La route des gardes (1998), Les pays immobiles (2005), Mezzanine (2009). On lui doit aussi de célèbres livres d’entretiens : Selby de Brooklyn (Bourgois, 1983) et Serge Gainsbourg raconte sa mort (nouvelle édition, 2001). Son roman Haut Fonctionnaire est maintenant en Cahier rouge.

Bibliographic information