Galerie historique des contemporains, Volume 1

Front Cover
Le Roux, 1827
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 165 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Page 165 - M. le comte d'Artois, se déclarent conjointement qu'elles regardent la situation où se trouve actuellement le roi de France comme un objet d'un intérêt commun à tous les souverains de l'Europe.
Page 58 - France les maux que j'en ai reçus. Je « suis juste, et je sais que ce n'est pas le tort des « Français. Les Français sont mes amis, et je veux « leur prouver que je viens leur rendre le bien pour « le mal. Napoléon est mon seul ennemi. Je promets « ma protection spéciale à la ville de Paris ; je proté...
Page 404 - Mais qu'entends-je? grand Dieu ! que vois-je? aux saints cantiques qui faisaient retentir ces voûtes sacrées en votre honneur succèdent des chants lubriques et profanes ! et toi, divinité infâme du paganisme, impudique Vénus, tu viens ici même prendre audacieusement la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trône du Saint des saints et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs ! » Le chevalier d'Augard n'attendit pas que l'événement eût justifié cette étonnante prophétie.
Page 354 - Recueil des antiquités romaines et gauloises, contenant la description de l'ancienne ville de Bavai et de Famars, suivi de remarques historiques et critiques sur les prétendus forestiers de Flandre, sur les Missi Dominici, sur nos premiers comtes, etc.; Gand, 1813, m-4° ; — Recherches historiques et littéraires sur les langues celtique, gauloise et tudesque; Gand, 1815-1816, 2 vol. in-4°; — l'Institution...
Page 436 - Que nous parle-t-on de ses victoires passées? Quel bien nous ont-elles fait, ces funestes victoires? La haine des peuples , les larmes de nos familles , le célibat forcé de nos filles, la ruine de toutes les fortunes , le veuvage prématuré de nos femmes , le désespoir des pères et des mères à qui , d'une nombreuse postérité, il ne reste plus la main d'un enfant pour leur fermer les yeux : voilà ce que nous ont produit ses victoires!
Page 230 - Regarderiez-vous au-dessous de vous, citoyens directeurs, de traiter avec moi de puissance à puissance? Vous avez vu de quelle vaste confiance je suis le centre? Vous avez vu que mon parti peut bien balancer le vôtre , vous avez vu quelles immenses ramifications y tiennent. Je suis convaincu que cet aperçu vous a fait trembler.
Page 408 - Sire, disait-il entre autres choses, mon devoir de ministre d'un Dieu de vérité m'ordonne de vous dire que vos peuples sont malheureux, que vous en êtes la cause, et qu'on vous le laisse ignorer.
Page 333 - ... anciennement témoin de leurs vertus héroïques, et toujours touché de leurs besoins. « La gloire qui accompagne le retour du guerrier illustre à qui j'ai eu le bonheur d'ouvrir le chemin de la gloire ; les marques éclatantes de confiance que lui donne le Corps législatif, et...
Page 169 - Légion-d'Honneur maintenue : le roi en déterminera la décoration ; que tout Français sera admissible aux emplois civils et militaires ; qu'aucun individu ne pourra être inquiété pour ses opinions et ses votes , et que la vente des biens nationaux sera irrévocable. Voilà , ce me semble , messieurs , les bases essentielles et nécessaires pour consacrer tous les droits , tracer tous les devoirs , assurer toutes les existences , et garantir notre avenir.

Bibliographic information