Galeries historiques du Palais de Versailles, Volume 1

Front Cover
Imprimerie Royale, 1839 - France
1 Review
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 232 - appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, » pour vous faire approuver mes volontés. » Je vous ai fait assembler pour recevoir vos » conseils, pour les croire, pour les suivre; » bref, pour me mettre en tutelle entre vos » mains, envie qui ne prend guère aux rois, » aux barbes grises et aux victorieux...
Page 104 - ... la preuve invincible dans sa religion, ses vertus et ses malheurs. Enfin, vers les trois heures de l'après-midi, le roi, jetant un grand soupir, prononça distinctement ces paroles : «Seigneur, «j'entrerai dans votre maison, et je vous adorerai « dans votre saint temple ' ; » et son âme s'envola dans le saint temple qu'il étoit digne d'habiter.
Page 110 - Nous, considérant que notre royaume est dit et nommé le royaume des Francs, et voulant que la chose en vérité soit accordante au nom ..... par délibération de notre grand...
Page 135 - Cependant elle ne se troubla point ; et, bien que le roi ne fût pas si richement vêtu que beaucoup d'autres qui étaient là, ce fut à lui qu'elle vint. Elle s'agenouilla devant lui, embrassa ses genoux. « Ce n'est pas moi qui suis le roi , Jeanne, « dit-il en montrant un de ses seigneurs : le voilà. « — Par mon Dieu , gentil prince , reprit-elle ,
Page 34 - Le rendez-vous des navires et des gens de guerre était à l'embouchure de la Dive, rivière qui se jette dans l'Océan, entre la Seine et l'Orne. Durant un mois, les vents furent contraires et retinrent la flotte normande au port. Ensuite une brise du sud la poussa jusqu'à Saint- Valéry : là les mauvais temps recommencèrent; il fallut jeter l'ancre et attendre plusieurs jours.
Page 189 - ... la plus belle verrine que jamais l'on vit , car la moitié de la maison étoit toute de verrine ; et vous assure qu'il y faisoit bien clair.
Page 80 - Cette fois ce fut l'Allemagne qui s'ébranla pour marcher au secours des saints lieux. Les peuples de Hongrie suivaient ce mouvement , et ce fut leur reine , Marguerite de France , qui les conduisit à la croisade. Cette princesse, après la mort du roi Bêla son époux, avait fait le serment de ne vivre que pour Jésus-Christ , et de finir ses jours dans la terre sainte.
Page 99 - Roy un elephan de cristal, et des figures de hommes de diverses façons de cristal, tables, eschectz de cristal : le tout fait à belles fleuretes d'ambre, liées sur le cristal à belles vignetes de fin or. Et sachez que, si toust que les messagiers eurent ouvert l'estui où estoient celles chouses, toute la chambre fut incontinant embasmée de la grant et souefve oudeur que sentoient icelles chouses. Le Roy, qui vouloit guerdonner le present que lui...
Page 103 - Le lundi matin , 2 5 août , sentant que son heure approchait , il se fit coucher sur un lit de cendres , où il demeura étendu , les bras croisés sur la poitrine et les yeux levés vers le ciel.
Page 146 - Rien ne fut plus joyeux et plus éclatant que cette cérémonie; elle fut plus belle encore que l'entrée à Paris; il y avait beaucoup plus de grands seigneurs et de fameux capitaines. Parmi eux on remarquait le chancelier de France, qui chevauchait dans son royal costume; et devant lui on conduisait une haquenée blanche, chargée du coffret où étaient les sceaux du royaume. Au milieu de tous ces capitaines, on montrait aussi un homme à qui le roi devait plus qu'à eux, disait-on, la conquête...

Bibliographic information