Gants avec mains

Front Cover
l'Harmattan, 2008 - 44 pages
Gants avec mains est une figure de carnaval. Tout le récit s'inscrit dans une écriture théâtrale, aux sources du tragique, commençant par une apostrophe à Oreste et se terminant sur l'image d'un "bouc blanc" fuyant au fond d'une avenue. "Histoire préparée à l'avance", histoire fatale et jeu, comme à l'aube de la civilisation, histoire insensée (un homme, un musicien, qui tue deux fois la même femme, à 22 ans d'écart, par jalousie, ou parce qu'une histoire est toujours celle de l'inceste) qu'on s'invente pour ne pas être enfermé dans le consensus.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information