George Orwell: Une Critique du Pouvoir

Front Cover
Université d'Ottawa, 2006 - 121 pages
0 Reviews
Cette recherche demontrera que pour George Orwell, dans son roman Nineteen Eighty-Four, le pouvoir devenu une finalite ne peut mener qu'a un regime nihiliste. Dans le premier chapitre, il sera expose que le pouvoir n'est plus controle par une classe sociale: le pouvoir s'emancipe du controle humain. Une fois libere, tout doit etre detruit afin que rien ne menace la hierarchie du pouvoir. C'est pour cette raison que le pouvoir depossede l'homme de son identite et de sa conscience en lui imposant une surveillance constante et en creant une langue orthodoxe par laquelle il est impossible de penser contre le Parti. De plus, le Parti devra maintenir sa position de domination en figeant l'histoire. Il fait ceci par l'utilisation d'un ennemi interieur, par une guerre permanente et par la reecriture de l'histoire. Pour bien comprendre la portee de tout ceci, il sera expose dans le troisieme chapitre que la quete du pouvoir absolu a lieu, selon Orwell, en raison de l'effritement de la religion et de l'effritement du patriotisme.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information